Je ne ferai pas les soldes (ou presque)

Les soldes ! les fameuses soldes ! Celles qui me faisaient il y a quelques années poser des jours rien que pour aller faire LES bonnes affaires du siècle. C’est bien connu dans ces moments nous GAGNONS de l’argent, nous n’en dépensons pas ! Je revenais fièrement avec mon butin et il n’était pas rare qu’un apéro entre filles soit organisé pour partager nos trouvailles.

Mais ce temps est dépassé, en tout cas pour l’instant. Les soldes ne me font plus vibrer. Pendant mon congé mat’, j’ai effectué un gros tri de vêtements. C’est ainsi que 3 gros cartons de fringues en tout genre ont été donné à Emmaüs. Je vois de nouveau clair dans mon dressing. Et tous mes vêtements me mettent « en joie ». Je ne ressens pas le besoin d’ACQUÉRIR de nouvelles pièces.

« Acquérir » c’est le mot clé ! En 2019, je vais essayer de n’acheter aucun vêtement ! J’ai calculé mon budget sur le sujet l’année dernière il est pharamineux. Et encore j’avais trouvé que j’y avais été mollo au vu de ma grossesse.

J’ai décidé de me lancer dans l’aventure LE CLOSET. Et si louer mes vêtements n’étaient pas LA solution ? Et oui parce qu’avec Le Closet, vous pouvez louer vos vêtements du quotidien. Vous vous inscrivez, vous leur donnez vos goûts, ils vous proposent une sélection et le GROS + vous pouvez effectuer des changements sur cette sélection.

Pour moi c’est LE gros plus, je suis du genre à m’acheter une tenue complète pour une soirée de travail où je veux être impeccable. Ou m’acheter le sweat en vogue pour aller trainer en festoch pour être « in » – c’est ridicule hein ! Ou en vacances, je vais aller me prendre MA tenue des vacances cocooning, cosy mais pas débrayée, là encore un saut sur le dressing du Closet et l’affaire est jouée. Et à la fin de ma réunion, de mon festoch ou de mes vacances, je renvoie et je repasse sur ma sélection « basique » de boulot.

Bref pour moi, je pense que la solution est tout à fait adaptée. Je paie 39€/mois (et non par Closet) pour 2 vêtements et 1 accessoire. Je les porte comme je souhaite et si je veux une autre sélection, je renvoie mon closet et j’en reçois un nouveau. Dans le mois je peux avoir le nombre de Closet que je souhaite !

39€ c’est une somme, on est d’accord. mais c’est bien en dessous de mes dépenses actuelles en matière de fringue. j’aime les belles pièces, alors un beau pull, un bon jean, l’enveloppe s’envole vite.

Bref cette année, je ne ferai pas les soldes. J’ai juste pris un lot de bodies à Pantouflette et je suis à la recherche de ma chaise haute. Mais ce sera tout.

PS : Article non sponsorisé par Le Closet 😉 Je vous en parle parce qu’en en parlant avec les copines souvent au début elles me prennent pour une folle et à la fin elles trouvent que c’est plutôt pas mal ! Si vous souhaitez tester j’ai un lien de parrainage, n’hésitez pas !

les-soldes-d-hiver-debutent-ce-mercredi-matin-a-macon-elles-dureront-six-semaines-photo-a-w-1546971224.jpg

Publicités

5 mois de Toi #Pantouflette

  • Tu fais 68cm et 7,810kg (rdv pédiatre aujourd’hui à 15h)
  • Tu es toujours 4 biberons de 180ml, on intègre doucement des purées (c’est un peu complexe des maux de ventre, nous freine un peu. je pense aussi les faire un peu trop compacte, j’y travaille)
  • Tu manges tes mains. Vive les poussées dentaires qui t’embêtent. Heureusement Camilia fonctionne très bien sur toi actuellement, le Dolodent est dans le placard au cas où.
  • Ayez, tu nous offres tes 1ers rires. Le 26 décembre – lendemain de Noel, ils sont tellement mignons et viennent du fond du cœur.
  • Ta 2ème séance d’haptonomie. Nous avons surtout « travaillé » autour d’un ballon de baudruche. Tu l’attrapes bien avec le plat de ta main. Tu as vite compris que par le noeud c’était bien plus simple à attraper !
  • Ton 1er Noel ! Tu étais tellement mignonne dans ta jolie robe. A croquet !
  • La 1ère journée chez Papy et Mamie. Du bonheur, du sourire et un peu de pleurs à cause de ces dents mais Camilia était là aussi et au bout de 5 minutes, les sourires étaient de retour.
  • Le 5 janvier, ta 1ère petite dent a fait son apparition – heureusement que j’avais pris ma journée pour être à tes cotés cette journée-là.(pour cause de Nanou en congé et les grands-parents occupés). Et le 8 janvier, une 2ème montrait sa tête.
  • Ta 2ème séance d’ostéopathie, car il y avait eu du travail au niveau de la tête à 1 mois rien de grave mais quand même (merci les forceps). Ta petite épaule gauche était peu bloquée, mais sinon tout va bien. Prochaine séance sera pour le mois de ton anniversaire. Cadeau !
  • Nous commençons à intégrer des signes de langue des signes. Tu adores regarder nos mains bougeaient autour de toi. Je commanderai en Février « Signe pour Bébé » de Noam Sabbah, pour agrémenter un peu notre vocabulaire.

Ce que j’aimerai pour 2019

L’heure des résolutions a sonné. pour ma part, je parlerai plus d’envies que des résolutions, ça met moins la pression je trouve.

Lundi nous avons fait le point sur 2018. Aujourd’hui nous allons voir ce dont j’ai envie pour 2019 ! J’ai diviser ces envies en 3 catégories : pour Moi, pour ma famille et pour le Blog.

Trêves de bavardage ! ACTION !

Pour Moi

  • Lire un livre par mois : Avec l’arrivée de Pantouflette, mon rythme de lecture a considérablement diminué, j’aimerai reprendre le rythme. Je suis en plein lecture de « La disparition de Stéphanie Mailer » de Joel Dicker – mon auteur chouchou
  • Recommencer à donner mes plaquettes régulièrement : ma grossesse m’a tenu éloignée des salles de dons. Auparavant je donnais quasiment 10fois par an mes plaquettes c’est un engagement qui me tient à coeur. Je serai donc de nouveau sur mon fauteuil de donneur mi-février ! (Nous devons attendre 6 mois après la grossesse pour redonner)
  • Me remettre à cheval : ma jument est en vacances depuis le 6 décembre 2016. Autant vous dire que la remise en route va être compliquée pour elle et pour moi ! Mais on y croit. J’aimerai réussir à monter 2 fois par semaine.
  • Commencer le Yoga : Je ressens de plus en plus le besoin de m’étirer et de me muscler en profondeur. Je pense que le yoga peut m’aider  ! J’ai vu des séances sur l’appli NTC. Nous verrons en septembre pour m’inscrire dans un club éventuellement.
  • Réduire mes achats vêtements : Je suis en plein test de la solution : Le Closet qui est une solution de location de vêtements. Les débuts sont prometteurs.
  • Vendre mes vêtements et ceux de Pantouflette. J’ai commencé à mettre en vente sur Vinted … Ya plus qu’à !

42742587_495869037490482_396622325990935018_nBONUS : Crocheter un amigurumis. Ce drôle de nom vous parle sans doute pas ! Mais je pense que ça sera mon défi DIY de l’année. J’ai adoré tricoter la couverture de Pantouflette en 2018, j’en ai épaté plus d’un. En 2019 je mise sur le crochet et les amigurumis. Regardez comme c’est trop chou !

Pour Pantouflette et Doudou

  • Étoffer mon vocabulaire en LSF : Plus je me renseigne sur le sujet, plus ce sujet me parle. je n’y vois que des avantages. J’ai déjà une bonne base de signe car je signais il y a quelques temps avec un enfant atteint d’autisme auprès duquel je faisais du bénévolat. Mais je veux encore plus de vocabulaire. J’aime l’idée qu’elle soit à l’aise avec nous, qu’elle puisse « discuter » avec nous et nous faire part de ses besoins et envies avant même de parler « normalement ».
  • Respecter son rythme : En essayant de ne pas brûler les étapes, exemple : en l’asseyant  lorsqu’elle aura acquéri par elle-même la méthode. Nous voulons essayer de ne pas la sur-stimuler, la laisser faire par elle-même ses découvertes, tout en lui mettant un environnement qui y soit propice.
  • Profiter de mon temps avec elle : avec mon nouveau travail, j’aurai plus de temps. je finis plus tôt et j’ai des RTT à foison. Ces nouveaux temps libres qui se libère dans mon emploi du temps seront pour elle. Lecture, balade, du temps entre filles ! Le temps nous file entre les doigts et je ne souhaite pas le regretter
  • La protéger des écrans : ma guerre contre les écrans, encore et toujours. Autant pour moi il est facile de garder la TV éteinte des jours entiers, autant pour Doudou c’est plus problématique. L’attrait de Pantouflette pour l’écran magique est de plus en plus visible. Il va falloir que nous trouvions un mode de fonctionnement.
  •  Continuer voyager : Nous avons une envie de Maroc au courant Avril- Mai (à voir si avec mon nouveau poste si cela sera gérable) et pour les vacances d’été, nous somme en plein aménagement d’un Transporter afin de descendre tranquillement vers le bassin d’Arcachon.

Pour WonderMumBreizh

  • Un nouveau design : je pense que vous l’avez remarqué, d’ailleurs vous en pensez quoi ?
  • Garder le rythme de 1 article par semaine : Je pense qu’un rythme plus soutenu sera compliqué et trop oppressant à maintenir. 1 article par semaine c’est déjà plutôt pas mal. Et puis ça n’empêchera pas des articles « annexes » de voir le jour.
  • Partager encore plus avec vous : via instagram notamment. Je me lance tranquillement dans les stories, pour partager un peu plus de mon quotidien. Je trouve ça sympa et léger. (retrouver un instagram dans la colonne de droite). Et pourquoi pas me lancer dans l’aventure Pinterest !
  • Diversifier mes articles : la parentalité, c’est bien. mais j’aimerai partager avec vous plus de choses comme mon organisation de cuisine, mes lectures, mes visites d’exposition … Bref tout ce qui fait qu’on est des mamans mais que nous n’avons pas que nos bambins dans la vie.

2019-benin24television.jpg

Le portrait chinois de mon année 2018

Ce genre d’article fleurisse sur la blogo, et même si on peut frôler l’overdose, tanpis je fais le mien, juste pour moi, garder une trace de cette année si particulière qui est passée telle une fusée mais qui va laisser une trace indélébile dans ma vie : un enfant !

Je ne vais pas être très créative, je vais « voler » un format qui m’a beaucoup plus chez Maman de 4 – mais j’ai demandé son consentement. Je vais vous faire revivre mon année en mode « portrait chinois ».

Et mercredi -oui oui oui il y aura un article mercredi – je vous parlerai de mon inspiration pour mon année 2019. Comme ça on clôt le chapitre et on repartira lundi sur un article plus « parentale » avec les 5 mois de Pantouflette – déjà !

Mainteannt que vous savez tout ! Let’s go !

Si mon année 2018 était :

un animal, ce serait : un hippocampe devenant un kangourou ! Et oui, mon ventre a grossi grossi grossi, mais comme un hippocampe de dos, on peinait à me deviner enceinte. Et puis j’ai accouché, à partir de là je me suis transformée en kangourou, avec mon porte-bébé de compèt (le Boba 4G) je me baladais avec Pantouflette : à la maison, en ville, à la plage. Même si le temps d’installation lui déplaît, elle ne peut pas nier que les 30 secondes suivantes sont apaisantes : un soupir plus tard les yeux se ferment et Morphée l’accueille pour un somme contre le cœur de Maman.

un voyage, ce serait : la Croatie et la Guadeloupe. La Croatie, notre dernier voyage à deux, même si Pantouflette était déjà là depuis 5 mois et demi. J’ai tellement apprécié ce break, j’ai pu marcher, nager et profiter ! Doudou également ! On était au top ! La Guadeloupe, forcément LE premier voyage de Pantouflette. Comme à son habitude, elle a été calme, posée, observatrice. Un voyage qui nous a fait sentir parents mais qui ne nous a jamais posé de soucis d’organisation

une série télé, ce serait : Les Demoiselles du Téléphone. J’ai adoré cette série ! Tout comme j’ai adoré : You, Plan Coeur. Si  Jane the Virgin, Elite, 13 reasons why, LA casa de papel ainsi que The 100 et Under the Dome ont occupé mes journées The Crown a été complétement zappé par une autre série au bout de 3 longs épisodes… A voir si je la reprend.

un livre, ce serait : Le Gang des Rêves de Silvio Di Fulvio. J’ai commencé mon année 2018 avec cette lecture et je l’ai adoré. J’ai adoré que ce soit un gros livre pour profiter encore et encore des personnages. Il a été compliqué pour moi que retrouver un livre à la hauteur derrière celui-ci. Il est tellement dure mais tellement intense. Une claque littéraire dans un genre d’écriture où je m’aventurais très peu.

un objet, ce serait : des lunettes de soleil et un chapeau. Nous avons eu un super été et de superbes journées d’automne. J’ai profité de ces deux accessoires durant la totalité de mon congé de juin à fin novembre. J’aurai pu ajouté un biberon, une poussette ainsi que ma nouvelle voiture … Mais non je pense que cette année, est caractérisée par ces lunettes de soleil et de mon sourire profitant de la chaleur des rayons de soleil en fin d’après-midi.

une chanson, ce serait : Chupee de Cocoon. LA musique de Pantouflette. La musique avec laquelle nous l’avons accueillie, celle avec laquelle nous avons passé une bonne partie de notre 1er de vie à trois. Clairement Cocoon fait partie intégrale de notre vie, pour un bain, un temps calme, un gros chagrin à apaiser. La douceur de ces albums résume bien notre vision de la parentalité. Et si j’ai le bonheur de tomber dessus à la radio alors que les 2 chéris ne sont pas avec moi, je souris (bêtement) et je peux même avec une petite larme d’émotion au coin de l’oeil.

un chiffre, ce serait : 3. Notre nouvelle famille. Nous 3 ! Comme les 3 Mousquetaires. On profite, on joue, on s’aime et on est tellement bien quand on est ensemble. (Olalala, les hormones sont toujours présentes apparemment)

une boisson, ce serait : la Tourtel. Citron, Framboise, Pêche … Peu importe. Elle m’a accompagnée durant ma grossesse, m’a faite vibrée pendant la coupe du monde, m’a tenue compagnie aux apéros / barbecue de l’année. Et notre histoire d’amour ne s’est pas terminé à la naissance de Pantouflette, elle perdure quand je suis SAM !

un sport, ce serait : le tricot . Comment ça c’est pas un sport ! Les poignées fonctionnent à fond et ça demande de la dextérité. Une « belle » couverture est née de cette découverte et je pense réitérer pour la future naissance d’un bébé très proche.

une émotion, ce serait : la positive attitude Merci Lorie ! Je ne me pourris plus mes journées avec une prise de becs qui a duré 10 minutes. Je me concentre sur les 23h50 qui sont autour. Et franchement c’est un vrai sentiment de bonheur ! Bye bye le stress ! Bonjour le sourire et les bonnes rigolades.

Alors vous en dites quoi de cette année 2018 ? Et la votre en un seul mot ça donne quoi ?

images

 

Quoi de neuf ?

Un petit billet d’humeur pour ce dernier article de 2018, ça vous va ? Vous n’aurez pas trop le choix, je n’ai rien d’autre dans ma sacoche.

Comment se passe les vacances ?

  • Trop courte, elle passe à une vitesse folle … et dire que je reprend déjà jeudi
  • Trop gourmande, ce qui m’a valu d’être clouée une journée au lit (saleté de raclette)
  • Trop la course, entre les noels chez nos parents respectifs, voir les grands mères, préparer la soirée parrain-marraine, les amis … Je n’ai pas eu le temps de me remettre à cheval

Quoi d’autre ?

Pantouflette supporte mal la diversification, elle se constipe … Donc on fait un break et on se retente tout ça plus tard avec des haricots verts. C’est une bonne idée, les haricots ? Je suis preneuse de conseils ou d’idées sur le sujet

Pantouflette nous fait ces dents. Pauvre Petite Fille … Elle dort toujours très bien, mais durant la journée il y a parfois des moments complexes. J’ai fait mon stock de Camilia, Dologel et Dolodent. Je suis désespérément à la recherche de ma Sophie la girafe qui a visiblement décidée de nous fausser compagnie – et les revendeurs des environs sont en rupture …

Et du coup ton nouvel an ?

Pas beaucoup de motivation. On se fait un truc simple entre amis. Je reste sur le qui vive pour le bien être de Pantouflette.

Une idée pour commencer 2019 du bon pied ?

Janvier va commencer fort, avec la formation de mon remplaçant -en espérant que ma direction en ont trouvé un pendant les congés. Mon changement d’entreprise est prévu pour le 21. Un poil de stress mais c’est aussi un gros changement dans notre vie perso. J’ai hâte de prendre en main ce nouveau poste.

Je pense que pour celles qui me suivent depuis quelques temps, vous sentez un certain changement de ton. L’optimisme habituel est un peu au placard. Je suis fatiguée. Mais ça va revenir …

Comment ?

J’ai craqué, un coup de shopping. Ça me redonne la motivation, le sourire fait son retour et mon regard est de nouveau tourné vers les défis de l’année : déterminé !

Quel est l’objet du délit ? Un sac à main ! Pardi ! Mon premier beau sac ! Mon premier sac autre que Promod, Camaïeu, Zara. Mon premier POLENE ! J’en suis amoureuse et je le reçois le 25 janvier !!!!!

Est ce que je me suis arrêtée là ? Oh ben non ! Je me suis laissée tentée par l’aventure Le Closet – Un système de prêt de vêtements. Je vous en reparlerai si vous souhaitez.

Bref une fin d’année en demi teinte, mais un début 2019 qui commencera sur les chapeaux de roues.

Et chez vous, comment ça se passe ?

Comment survivre au Premier Noël

Noël c’est ce soir les gars ! et oui ! alors que mon sapin est déjà limite fané, que je n’ai pas réussi à me satisfaire de la décoration que je lui ai imposé, l’heure du 1er Noël de Pantouflette a sonné !

Ce 1er Noël a un goût particulier pour nous, les parents. Il restera graver dans nos mémoires, mais dans celle de nos chérubins beaucoup moins. Et pourtant ils seront au centre de toutes les attentions, ça va gazouiller sévère autour d’eux, ils vont être pourris gatés, bref il n’y en aura que pour eux. Nous les parents passeront au 2nd plan voir même encore plus loin.

L’année dernière, lorsqu’on leur a annoncé ma grossesse (tout jeune d’à peine un mois), on se disait « on pourra pas leur faire un plus beau cadeau » ! Au final, je pense qu’une fois que Pantouflette est là chaque Noël sera encore plus merveilleux que le précédent.

Bref, passons et venons en au fait !

La Bonne Nouvelle : je n’ai rien à préparer ! Ce soir, on va chez mes beaux-parents et demain midi direction le bord de mer chez mes parents. Nous n’aurons qu’à mettre les pieds sous la table. Avec pour seul objectif : arriver à une heure à peu près correcte.

Côté Pantouflette, voici le plan d’attaque :
– On suit ses besoins ! Dodo = Lit parapluie ! Réconfort = Bras de Papa/Maman ! Manger = Biberon + petits pots (on reparlera de la diversification plus tard, on a commencé que samedi)
– On accepte qu’elle passe du temps avec ceux qui le souhaitent, mais le gel hydroalcoolique sera notre ami. Et on évalue à l’œil le taux d’alcoolémie de la personne avant de lui faire confiance ! Pantouflette n’est pas un jeu, ni une attraction !
– On prévoit 2/3 de ces jeux favoris pour l’occuper. Je pense même amener avec moi son matelas qu’on pose au sol, qu’elle joue seule tout en restant près de nous

Coté Organisation des parents :
– Je conduis et papa profite (parce que je veux dormir à la maison, au nouvel an tanpis, on sort le matelas gonflable, on dort sur place et à moi la Clairette)
– On ajoute un bavoir à manche dans le sac à langer
– On oublie pas Fléchette Lily et la suce
– On prend un graaaaaaaaaaaand sac pour apporter TOUS les cadeaux de Pantouflette

Coté « social »
– On se prend pas la tête. On s’écoute. On connaît notre fille. On sait ce dont elle a besoin. On se fait confiance. On fait « oui oui » à tout le monde mais dans le fond, on s’en fout royal.
– On ne lance pas de sujets polémiques sur l’éducation, les caprices ou le choix des parrain/marraine
– On laisse faire des photos à gogo ! mais on dit bien de pas la faire apparaitre sur FB et autres réseaux sociaux
– On prévoit 2/3 de ces jeux favoris pour qu’on joue avec elle. J’ai déjà hate de voir mon frère allongé avec elle sur son matelat pour la faire rire !

Au final, pas de stress. nous avons l’habitude de sortir en soirée avec Pantouflette. Elle ne devrait donc pas voir de grandes différences, ne serait-ce que les repas vont défiler. La clé sera le respect de son rythme de sommeil et de repas.

Et si vous vous posez la question de ce qu’on lui offre à Noel :
-un bâton de pluie (en Bretagne on n’est plus à ça près),
-une très jolie robe en velours
-des chaussures pailletées.

Simple efficace ! Et au moins, on s’en souviendra de cette robe qui sera sure toutes les photos et de ces chaussures trop mignonnes.

toutes-nos-idees-pour-une-belle-table-de-noel

Clairette et Éducation (positive)

Samedi soir banal, une soirée entre copines à la maison pendant que nos hommes sortent de leur coté. Nous sommes toutes les 4 autour de notre verre de Clairette à papoter de tout et de rien.

Il est 20h45. Pantouflette est couchée depuis 15min. Elle se fait entendre. Je vais la voir, je lui remet sa suce, Fléchette dans les bras, et retourne m’asseoir avec les copines.

3 minutes plus tard rebelotte … J’y retourne, je refais ma routine habituelle : suce, Fléchette et « Tu es fatiguée, il faut que tu te reposes, nous sommes à coté si besoin. je t’aime ». Et je retourne m’asseoir.

5 minutes plus tard, rebelotte… Les larmes s’en mêlent cette fois-ci. « Oh ma Bichette, tu es fatiguée, là doucement, ça va aller » … Les larmes s’apaisent … Suce et Fléchette terminent le travail, je ressors 4 minutes plus tard. Pantouflette a les yeux clos.

Ça s’en suivre 3/4 autres fois comme cela. Je craque et je la prend contre moi et l’amène avec moi et les copines. Elle pleure à chaude larmes et a besoin de sa maman.

Quand soudain LA question survient « Et quand tu la reposeras, tu iras la voir combien de fois encore ? ».

Je suis scotchée – et je ne suis pas la seule – cette amie qui a une petite fille d’un an de plus que Pantouflette est agacée et me balance son jugement en pleine tête.

Je lui explique calmement que habituellement Pantouflette nous la posons dans son lit à 20h30 (grand max) avec sa suce et sa Fléchette, et elle s’endort toute seule sans un mot. Que le fait qu’elle chouine ce soir c’est inhabituel, qu’elle doit être inconfortable dans son corps ou dans sa tête, peu importe, elle a besoin de moi – d’ailleurs au moment du coucher, je lui dis bien « nous sommes à côté si besoin ». Elle a besoin, je lui ai promis, j’arrive.

Réponse : « Ah vous êtes de ces parents qui prônent l’éducation positive ! Et bien courage ! Vous dites ça maintenant elle a 4 mois mais demain quand elle en aura 12, 20 ou 36, je ne suis pas sure que tu tiendras le même discours ».


En effet, je ne tiendrais pas le même discours, car il aura évoluer en fonction de l’âge et des besoins de mon enfant. Mais toujours est-il qu’actuellement je me sens bien dans cette façon de pensées, je me sens droite dans mes bottes quand je dis à ma fille que je suis à coté si elle en a besoin et venir lorsqu’elle m’appelle.

Actuellement, j’ai une enfant qui me fait ce genre de choses une a deux fois dans mon mois (et encore Pantouflette a été recouché 10minutes après mon interlude « Bras » pour de bon cette fois-ci – à 21h20/30) sinon elle me fait des nuits de 12h voir 12h30. Elle est paisible, souriante et joueuse. Elle est en pleine forme et n’abuse absolument pas de ce fameux « nous sommes à coté si besoin ». Elle a 4 mois et n’est pas pour encore une « monstrueuse » manipulatrice.

Je garderai cette façon de voir, le plus longtemps possible, tant que j’en ai la foi, tant que j’en ai la force.

Cette réaction m’a surprise et désarçonnée sur le moment. Mais m’a permise de me rendre compte que sans même le vouloir, oui j’applique l’éducation positive, parce que le positif fait parti de ma vie et s’intrègre dans mon éducation sans même y penser.REDIIconeApero_Cocktail-300x300

4 mois de Toi #Pantouflette

  • Tu fais 65cm et 7,405kg
  • Tu as fait un mois avec 4 biberons de 180ml
  • Tu fais toujours tes nuits,  tes 12h de sommeil vaut de l’or à tes yeux
  • Je commence à te mettre des pulls en 9 mois (Dieu Merci, je dois quand même retrousser un peu les manches !)
  • Après tes 1ers chaussons en cuir du mois dernier, tu as eu des 1ère petites bottines fourrées ce mois-ci ! Trop choupi évidemment
  • Tes mains arrivent à attraper ce que tu regardes ! Tu fixes fort l’objet et hop ta petite main vient l’attraper.
  • Tu amènes également tes mains à la bouche et elles se prennent entre elles
  • Tu adores tenir tes vêtements – toujours
  • Tu est très souriante dès que tu vois une tête connue ou une voix
  • Tu gazouilles vraiment et les petits rires se font un peu attendre mais ils ne sont vraiment pas loin
  • Tu commences à te tourner à droite à gauche,, encore un peu d’effort et tu es sur le ventre
  • Idem sur le ventre, tu gigotes bien, tes genoux font du bon boulot, bientôt tu te retournes
  • Fléchette est toujours ta meilleure amie, et t’accompagne durant tous les voyages. Mais tu aimes bien attraper le Lion que Papy t’a offert à ta naissance et y plonger ton nez pour t’endormir

Le plus gros changement de ce mois-ci, c’est que tu passes ta journée chez Nanou ! Tu es toujours aussi adorable, tu dors très bien chez elle et l’inonde de sourires lorsque tu es réveillée. Tu y as fait ta 1ère création artistique !

Ce mois, a été un mois charnière dans notre vie, avec la reprise du travail et une nouvelle organisation. Je m’occupe de toi le matin puis te dépose à 9h30 chez Nanou. Papa vient te chercher à 18h30. Tu es en tête à tête avec lui jusque 20h ! Vous adorez tous les deux ces moments 🙂

Merci pour tout Monsieur le Directeur !

Je suis sortie de mon 3ème entretien à 16h30, ils m’ont rappelée pour me dire que j’étais prise à 17h30 et j’étais à mon point hebdomadaire avec ma direction à 18h.

Ça a été vite, j’ai pas eu le temps de digérer l’information, que j’avais ce poste que je voulais tant pour profiter de ma famille, de Pantouflette, que ça allait engendré mon départ … Et que je devais déjà en discuter avec ma direction adorée.

Ils ne m’ont pas rendue la tache facile, les bougres, quand ils m’ont accueillie dans le bureau tout sourire en me laçant « Alalala que ces points nous ont manqués en ton absence ! Les commerciaux sont plus que ravis que tu sois de retour ! Tu es notre rayon de soleil ».

Alors oui, j’ai fait le point sur mon service et puis j’en suis venue à moi, à mon cas. Je me suis excusée x fois, j’ai parlé des offres que j’avais refusé et puis de cette offre sur laquelle j’ai accepté de passer un entretien, puis un 2nd pour parler de mon profil psycho-pro et puis ce fameux 3ème rdv avec le patron, suivi de cette réponse « vous êtes prise » que je venais de recevoir, que je n’avais pas encore digérer mais dont il fallait que je leur parle.

Ils m’ont écoutée, j’ai vu leur tête se décomposer avec cet air qui semblait dire « euh je comprend pas ce que tu nous dis ». Ils ont bien fini par comprendre.

J’avais les larmes aux yeux, je ne voulais pas jouer la surenchère, surtout qu’il n’y a pas match. Comment pourraient-ils s’aligner à +10K€ annuel, statut cadre, et surtout les 23 jours de RTT en plus des 5 semaines de congés payés … Impossible de se battre et impossible pour moi de refuser le poste.

J’ai pas eu le courage de poser ma démission ce jeudi soir là. Mais j’ai envoyé le recommandé vendredi sur cette pause qui ressemblait à un week-end tellement elle était longue (14h-16h30). Je l’ai retenue jusqu’au bout cette lettre pour ne pas qu’elle soit mangée par la boite jaune … Mais voilà, elle est partie et elle devrait arriver ce matin entre les mains de ma direction.

Cela va être très dure pour moi. J’ai encore ces larmes qui reviennent en écrire cet article. J’aime tout dans cette société, tout sauf ces horaires non modifiables … Alors je prends mes responsabilités de Maman et je fais passer ma vie avant tout.

Au revoir M. Le Directeur, merci pour tout. Merci de m’avoir redonner confiance en moi et en mon travail. Merci pour les remises de prix déjantées et tous ces voyages qu’on a fait, ces soirées alcoolisées à Marseille, ces fous rires à Courchevel et de la découverte de la Croatie avec Doudou avec qui vous avez eu de longues discussions, où vous vous êtes livrés tel que vous êtes. Je n’oublierai jamais votre regard bienveillant et rempli d’émotions quand je vous ai annoncé que Pantouflette allait arriver parmi nous.

Ayez, nous y voilà ! Je vais devoir partir de ma société chérie pour mieux vivre ma vie de famille. C’est un réel déchirement mais c’est la vie. J’ai envie de finir cet article avec le sourire, ça sera compliquée. Le Cœur a ces raisons que la Raison ne connaît pas. Aujourd’hui c’est un choix de raison que je fais, j’espère que le cœur suivra, en tout cas je laisse une partie de celui-ci ici.

images

Ces petites choses …

J’ai toujours été une personne assez serviable, (je vous en avais déjà parlé ici) à faire attention à mon entourage et aux gens en général. Je suis persuadée qu’en mettant du positif dans nos vies, la vie nous en apporte également. #LeKarma

Depuis que je suis Maman, je suis toujours la même sur le sujet. Il me tarde de pouvoir donner mes plaquettes (mon rdv mensuel me manque) et pour compenser j’organise une collecte de jeux au sein de ma société (Merci a DeboBrico pour l’idée).

Par contre depuis que je suis Maman, je suis plus attentive à ces petites choses qui rendent les journées plus jolies. Des exemples ? J’en ai des tonnes : une porte retenue alors qu’on a les bras chargés, un bonjour dit avec le sourire, un arrangement entre amis pour garder un enfant le temps d’une course, une voiture qui laisse passer un piéton qui marche sous la pluie, une personne âgée qui a besoin d’aide pour atteindre une étagère, un café amené à un SDF …

Des petites choses qui ne prennent pas de notre temps mais qui éclairent notre quotidien par un merci. Et ce qui me pose problème c’est que je remarque de plus en plus l’individualisme des gens et ces petites choses simples normalement, ne le sont plus pour beaucoup de personnes. Notre société éloigne les personnes mais elles ne font pas non plus de pas vers l’autre.

Aujourd’hui de plus en plus de personnes s’en fichent complétement que la personne devant eux qui se galère, balance des bonjours en regardant leurs chaussures, laisse les piétons sous la pluie à attendre, ne vois même pas ce papy qui se demande comment il va attraper sa boite de pois chiche dans le rayon et je ne parle pas de ce SDF qu’on aura contourné, histoire de ne pas se justifier. Metro-Boulot-Dodo et le reste : FUCK !

Alors j’essaie de ne pas leur jeter la pierre, je me dis qu’ils ont sûrement passé une mauvais journée – et ça m’arrive également. Mais quand je regarde autour de moi, je me dis qu’il y a quand même une flanquée de personnes qui passent de mauvaises journées au vu de comment on se comporte dans les différents lieux où je me balade.

Et du coup j’ai peur ! J’ai peur pour ma petite Pantouflette qui sera éduquée par une Maman un peu Bisounours – je l’avoue – et un Papa un peu plus terre à terre. Ce n’est pas la société que je veux lui laisser et pourtant je ne peux pas choisir. Je peux juste lui montrer le plaisir que ça donne de faire ces petites choses qui ne coûtent rien mais qui apportent tant, à celui qui les reçoit mais aussi à ceux qui les font.

En naviguant sur la Blogo, j’ai l’impression qu’on est toutes un peu pareilles, alors j’espère que nos enfants pourrons améliorer les choses. Je pense profondément qu’en prenant soin des gens, nous prenons soin de nous. On se nourrit de l’autre, on apprend, on prend confiance, on échange. Toutes ces petites choses permettent d’acquérir une ouverture d’esprit et une bienveillance qui coule de sources.

PS : Je crois que ma reprise s’est bien passée en soi, mais que la société me revient en pleine face, alors que j’ai passé 5 mois en vase clos rempli de positif et de bisous et de calins et de sourires (ce qui m’a encore plus convertie au positif qui amène du positif). Mais là clairement, j’ai presque envie de me transformer en Chaman de l’amour.

index