S2 – Atterissage en douceur

Un petit article succinct pour vous donner des nouvelles.

Nous sommes de retour à la maison. Nous prenons nos marques. Quel bonheur de pouvoir retrouver son chez soi, son canapé, son lit et pouvoir installer Doudounette dans sa chambre. Nous pouvons enfin recevoir les personnes correctement en laissant Doudounette tranquillement dans son lit à dormir.

Nous avons de la chance, entre un enfant très calme et un papa qui reprend que le 10 septembre. Nous avons le temps de nous apprivoiser et de nous organiser. Je pense pouvoir dire que nous formons une bonne équipe. Petit à petit, nous nous connaissons et chacun apprend de l’un et de l’autre.

Les Sage-Femmes du PRADO sont passées, rien à signaler. Doudounette va bien, moi également. C’est franchement un plaisir de les recevoir et de discuter avec elles de nos interrogations, notamment au niveau du bain. Nous n’avons pas de plan à langer dans la salle de bain. Suite à leur conseil nous prenons donc le bain sur l’îlot de la cuisine sur lequel nous installons la baignoire et le matelas à langer et hop c’est parti. Clairement ce genre d’astuce impossible à donner si tu ne connais pas l’environnement dans lequel les parents vivent.

Doudounette prend son rythme biberon toutes les 3/4h en journée, dernier biberon a minuit/1h et puis je me lève si elle ne s’est pas réveillée avant à 5h  pour lui donner le 1er biberon de la journée – sur conseil de la sage femme bien sur, Doudounette n’est pas à plaindre niveau poids avec son 4,5kg à son actif, bien sur pour des bébé plus petit 5h entre deux biberons cela peut paraître énorme. Elle est adorable et s’endort directement après avoir engloutie son 90cc de lait.

Pour l’instant, pas d’ombre au tableau de mon coté. Peut-être une petite nostalgie de ce ventre rond dans lequel je la sentais gigoter, mais tout cela est compensé quand je vois son papa s’occupant d’elle avec tellement d’amour et de douceur. J’avoue il m’impressionne, il a appris rapidement les bons gestes et fait preuve de patience quand elle lui fait cadeau d’une couche bien pleine.

Entre lui et moi, j’ai l’impression que le lien est encore plus fort. C’était une des choses qui me préoccupait le plus durant la grossesse : comment va évoluer notre couple après ? Je me sens encore plus amoureuse, fière de lui, sans doute un mix entre les hormones et les moments de l’accouchement où il a su être présent et me rassurer sans dire un mot, juste par sa présence et ces gestes.

Bref vous l’aurez compris chez moi à Doudouland, une douceur de vivre s’installe. En espérant qu’elle dure le plus longtemps possible.

dyn007_original_290_220_jpeg__a2347b707b2c272e10c91607f8430518

Publicités

38SA – La boîte à Papa

Nous y voilà !

Dès que j’ai su que j’étais enceinte, je savais que j’allais en faire une. J’avais découvert le concept avec une vidéo de Mariel du Blog de Néroli, et c’est tout à fait le genre de truc que j’adore faire ! Enfin j’ai fini cette petite boite qui pour moi  est importante.

Importante ? Et oui, je suis fan de symbolique et de tralala, j’aime faire des petits cadeaux lors d’événement particulier ! Ces petites choses en plus qui construisent des souvenirs. Et la venue d’un enfant, pour un moment particulier c’est LE bon moment particulier !

Kécecé ?

Résumé rapide pour ceux qui auront pas cliqué sur le vidéo et qui ne connaissent pas le principe.

Une boite à Papa, c’est une box créée par les mamans pendant leur grossesse pour le Papa pour les « remercier » de tout ce qu’ils ont vécus pendant la grossesse et pour ce qui va suivre. A l’intérieur, le papa trouvera des cadeaux sans forcément une grande valeur, souvent plus de symbolique d’ailleurs que financier. Chacune y met un peu ce qu’elle souhaite, il n’y a pas d’obligation, juste de se faire plaisir et observer la surprise de Papa

Ma Boite à Papa

Alors qu’est ce que j’y ai mis dans cette boite à papa ?

  • Tout d’abord un carnet ! Pour ceux qui me connaissent, ils savent que J’ADORE ES CARNETS ! Dans ce carnet, il y retrouvera les résumés des cours de préparation à l’accouchement, un résumé de nos cours d’haptonomie, mon traitement homéopathique durant le travail – dont il sera le garant une lettre de son futur enfant et il aura l’obligation d’y noter les informations importantes tout au long de l’accouchement. Ce carnet deviendra la mémoire de ce jour, un vrai journal de bord
  • Un pochon avec le fameux traitement homéopathique à m’administrer tous les 15 minutes ! Au Boulot !
  • Des gobelets Papa -Maman. En plus de la symbolique prônant notre nouveau statut de nouveaux parents, mon coté écolo s’est exprimé … On va en boire beaucoup de champagne d’eau à la maternité alors autant avoir notre gobelet attitré histoire de pas utiliser 50 gobelets en plastique lors de notre séjour. Et puis en soirée ça fera son petit effet ! Le + : j’ai trouvé le même gobelet au nom de l’enfant, j’ai trouvé le clin d’œil sympa, même si c’est pas pour demain qu’il l’utilisera.
  • De quoi éviter la crise d’hypoglycémie : des Mars et des Smarties, est-ce essentiel que je vous dise que Monsieur aime le chocolat ?
  • Un super magazine plein de jeux d’été, le genre de trucs que j’achète jamais mais qui je suis sure nous servira soit pendant le travail ou pendant mon séjour, faut bien s’occuper l’esprit… Il parait que la douleur est un message, et en étant occupée mon cerveau peut détourner ou atténuer ce message, qui ne tente rien n’a rien. Enfin si Doudou veut bien me le prêtait
  • Une BD clin d’œil, « Le Guide du mauvais Père » évidemment à prendre au 2nd degrés ! J’adore cet auteur dessinateur pour ceux qui ne connaissent pas, foncez de suite découvrir son travail !
  • Un jeu de cartes … Ça peut paraître con, mais oui, nous n’en avions pas et je me suis dit qu’une petite bataille ou un pouilleux en salle de travail, ça sera superbe ! Et puis bon, une famille sans jeu de carte ça existe pas franchement !
  • Des vitamines ! En espérant que l’enfant prenne exemple sur moi qui faisait mes nuits dès mes 10 jours, quel enfant exemplaire je faisais !
  • Et surtout le clou du spectacle : Un tee-shirt « Super Papa depuis Août 2018 » brodé main s’il vous plait Messieurs- Mesdames ! Oui après avoir tricoter une couverture de 60×80 alors que je ne savais pas tricoter … J’ai brodé un tee-shirt alors que je ne savais pas broder ! Vous avez devant vous le fruit de 4h de travail ! Ça me fait beaucoup rire, mais j’adore la symbolique de ce truc-là. Je trouve ça mignon, et même s’il ne le mettra qu’à la maison – c’est pas du grand art, faut l’avouer – j’ai la fierté de l’avoir fait moi-même.

Voilà pour cette petite boite pleine de surprise. Je pense qu’il ne s’en doute absolument pas. Je pense qu’il sera assez surpris quand je vais lui dire de prendre ce gros carton avec lui pour la salle de travail, il va se demander ce que c’est et c’est bien ça le jeu non ?

Et vous ? Des boites à Papa, vous en avez fait ? Qu’est ce que vous aviez mis dedans  ? Comment trouvez-vous mon contenu ? 

32SA – Et l’hapto ? On en est où ? – Prise de conscience

Je vous en avais déjà parlé lors de mon article pour ma 21ème semaine (bon dieu que ça passe vite) depuis nous avons 5 séances et j’avais envie de vous en faire un petit compte rendu. Je vous avais fait une belle intro sur comment ça fonctionne ? Combien ça coute ? Et surtout je vous avais raconter comment Mini-doudou s’était manifesté à son Papa pour la 1ère fois pendant une séance.

Aujourd’hui, je vous parle de la 5ème séance qui a été riche en enseignement. Alors que les 4 premières étaient vraiment centrées sur Bébé, les tensions que la maman peut ressentir et ce que le Papa peut mettre en oeuvre pour apaiser ou replacer Bébé, détendre Maman et être du coup vraiment acteur. Cette séance a été un peu une mise à l’épreuve.

On rebat les cartes

C’est bien jolie, ces manipulations que nous faisions maintenant les doigts dans le nez, quand j’en ressens le besoin, ou quand Papa veut jouer avec Mini. On se disait que le jour de l’accouchement ça nous servira bien. On n’avait pas tout à fait tord – enfin je pense vu que j’ai pas encore accoucher, 32SA je vous le rappelle – mais la séance de cette semaine aura remis les choses en place en nous rappelant qu’un rien peut venir chambouler les choses et que l’accouchement est encore dans 2 mois.

Alors cette séance ?

Nous arrivons donc comme d’habitude, assez sereins. la grossesse se passe bien et nous avons bien mis en pratique – même si avant chaque séance on se dit qu’on devrait en faire plus souvent à la maison, mais comme j’ai peu de tensions, actuellement l’hapto c’est surtout pour « jouer » « communiquer » avec Mini-Doudou.

Notre sage-femme nous accueille toujours avec ce sourire et cette douceur qui lui sont propres, un bonheur cette femme ! Et elle nous explique qu’aujourd’hui nous allons être mis en condition. Nous allons faire de l’haptonomie avec un monitoring de branché.  On garde notre sérénité.

Elle place les électrodes. Avec le futur papa, on se regarde complice « Facile ! » Et Claudie allume le monito et là patatra!

On est obnubilés par ces bip, par cette machine qui affiche des chiffres et qui fait un vacarme pas possible. Un chiffre monte en flèche : c’est Bébé ! Et là, Claudie intervient :

Et voilà ce qu’il se passe quand on arrive pour accoucher et qu’on y connait rien. Vous êtes connectés en arrivant et dès qu’on branche les machines, il n’y a plus qu’elles qui existent, on en oublie Zouzou qui sent bien que Maman s’interroge et le coeur s’affole

On s’en ai même pas rendu compte, jusqu’à ce qu’elle nous fasse la réflexion, on était plus ensemble, on était dans la même pièce mais plus connectés tous les 3. Chacun s’interrogeant de son côté.

Heureusement Claudie reprend la main, et nous guide, déjà en nous montrant comment baisser le son de la machine sans interférer sur l’examen en lui-même. Et puis, les gestes reviennent doucement d’abord entre les électrodes et puis par des trucs-astuces. Doucement la connexion revient entre nous trois, le coeur de bébé va mieux et  on regagne en sérénité.

Le reste de la séance se passe comme sur des roulettes, avec des positions allongées, debout, assises, bref plein de nouvelles choses à mettre en pratique.

En conclusion

Je crois que c’est ça que j’attendais de l’hapto. Des apprentissages, un papa acteur et des mises en condition. Sans cette séance et sans ce monito qui nous a déconnecté, je pense que quand le moment est vraiment là, personne est juste à coté pour vous dire « Eh les gars vous vous êtes perdus ! Vous allez vivre le moment chacun de votre coté, pas ensemble ».

Claudie nous a donné une vraie leçon qu’on est pas prêt d’oublier et qui nous a fait faire un pas de géant en avant en terme de prise de conscience.

L’HAPTONOMIE, c’est être ensemble et quelque soit les éléments perturbateurs : ne pas oublier nous unicité !

Merci pour cette belle leçon.

La prochaine séance c’est sur l’arrivée de Bébé : gestion de la douleur et les 1ers gestes de connexion avec Bébé dans notre monde ! On se languit déjà ! Vous voudrez un point également ?

haptonomie_5850987

29SA – La reconnaissance anticipée. Mini-Doudou a un Papa

Ayez Mini-Doudou n’est plus qu’à moi !

Je vous vois déjà derrière votre écran « mais qu’est ce qu’elle raconte ? Mini-Doudou a toujours eu un Papa ». Oui certes, à mes yeux et aux yeux de notre entourage Doudou a toujours été le Papa de Mini-Doudou ! MAIS aux yeux de la république française étant donné que nous ne sommes pas mariés, j’ai fait mon bébé toute seule. Je pouvais partir à l’autre bout de la France sans que monsieur n’est aucun droit sur la vie de cet enfant.

Mais cela est révolue ! Cette semaine, nous avons trouvé le temps d’aller à la Mairie de notre ville afin de faire la déclaration. Nous sommes maintenant une famille avec deux parents.

Ça sert à quoi ?

En faisant la déclaration anticipée, la filiation avec le père devient officiel. Dès que cela est fait, le père a des droits et des devoirs envers l’enfant.

  • En cas de séparation même avant la naissance, il devra assumer ces responsabilités vis-à-vis de l’enfant reconnu.
  • En cas de décès avant le naissance, l’enfant pourra tout de même porter le nom de son père et le lien de filiation est établie
  • Ça facilite les démarches au moment de la déclaration

C’était important pour mon Chéri d’être reconnu comme étant le père avant la naissance. Cet enfant nous l’avons fait à deux, et même s’il ne le porte pas, il est déjà là pour lui. Que ce soit par les séances d’haptonomie, par l’aide qu’il me donne au quotidien et par les jeux qu’il fait avec l’enfant dès à présent à travers mon ventre. Et je peux déjà vous le dire Mini-Doudou connaît déjà la voix de son père, il suffit qu’il l’entende parler pour qu’il se calme instantanément dans les moments d’agitation.

Comment le faire ?

Tout simplement, en se rendant dans la mairie dans laquelle sera déclaré votre enfant à la naissance, avec votre carte d’identité. Ça ne prend que 10 minutes. le papa peut y aller seul (mais muni de la carte d’identité de la maman) ou avec la maman, nous nous avons préféré y aller ensemble.

Une fois établie la déclaration de la reconnaissance anticipée est signée par l’officier de l’état civil et les deux futurs parents. Une copie de cet acte vous est remis et vous sert ensuite lorsque vous venez déclarer l’enfant une fois né.

Petit conseil

Avant de vous rendre à la mairie, renseignez-vous sur les heures d’ouverture de l’état civil. En effet chez nous, la mairie est ouverte le samedi matin, mais pas l’état civil. Le futur Papa a donc du prendre une demi-journée pour faire le nécessaire.

Formalites-de-la-naissance-la-reconnaissance-anticipee1

21SA – 1ère séance d’haptonomie, ce jour où Doudou a rencontré Mini-Doudou !

Koikéce ?

Mais oui, c’est vrai ça ! Qu’est ce que c’est l’Haptonomie ?

Alors l’haptonomie, c’est l’étude de l’affectivité. Ça vous avance bien hein ! L’haptonomie est un concept qui est fondé sur les relations où le toucher tient une place particulière. Pendant une grossesse, il va permettre à l’enfant encore in utéro de prendre conscience qu’un monde existe en dehors, et va permettre au papa de prendre sa place tranquillement, en liant un lien particulier avec son futur enfant et en libérant sa femme de possible tensions au niveau du dos et du bassin.

Nous avons découvert l’haptonomie à travers nos meilleurs amis. Durant sa grossesse, elle m’avait parlée de ces fameuses séances où le futur papa jouait avec son futur bébé et où il apprenait à la soulager soit en libérant les tensions dans son bassin et dos, soit en amenant le bébé dans une position plus facile pour elle.

Le déclic pour Doudou : « Le jour où on attendra un bébé, nous aussi on fera de l’haptonomie »

Je me suis donc chargée de prendre les rendez-vous chez une des deux sages-femmes diplômées du département – par chance elles se trouvent juste à côté de chez moi – dès mon 2ème mois de grossesse.

Comment ça se passe ?

Chaque professionnel définit son propre parcours. Pour notre part, nous avons :

  • 1 entretien, au cours duquel on discute de l’haptonomie, pourquoi ce choix et ce qu’on attend de ces rendez-vous.
  • 5 rendez-vous de pratique, où nous passons à la pratique – comme c’est indiqué
  • 2 rendez-vous après l’accouchement si on le souhaite.

Chez nous, les séances durent 45 minutes et coûtent 65€, (sauf l’entretien à 42€). Ces séances ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale. Ça représente un vrai investissement financier (367€ en totalité pour nous). Mais nous avons pris la décision de se faire ce 1er cadeau à 3.

Je passe sur l’entretien, il est unique en fonction de chaque professionnel et pour chacun d’entre nous. Ce que nous cherchions avant tout c’est prendre du temps pour nous 3 et cela avant même que bébé soit parmi nous.

Pour moi, j’avais envie d’équité avec Doudou, je sens Mini-Doudou très régulièrement, j’avais envie que mon chéri ai aussi ce privilège.

Doudou avait été sensible au discours de son pote qui lui disait soulager régulièrement sa copine grâce aux méthodes d’hapto et cela même pendant le travail à l’hôpital.

« Être utile pendant le travail à l’hôpital », mine de rien pour un phobique de l’hôpital, ça peut s’avérer efficace pour squizzer l’environnement en s’occupant du travail en sachant quoi faire pour me soulager et se concentrer sur le bébé à venir, être vraiment acteur de ce moment ! C’est une « jolie » alternative à rester là, les bras ballant a regardé sa femme souffrir, en sentant ces odeurs d’hôpital et en entendant tous ces bips.

Allez je l’avoue, je serai aussi plus confiante à ce qu’il intervienne pour me soulager également, étant donné qu’il l’aura fait toute la grossesse, nous saurons tous les deux que ses gestes seront sûrs, connus et avec un vrai impact.

En pratique

C’est tout frais nous venons de finir la séance (oui, je prend de l’avance sur l’article, on est mercredi et quand vous le lirez il sera lundi de la semaine suivante).

C’est assez compliqué à retranscrire, tout simplement parce que je ne m’attendais pas à tout ça pour une première séance.

Nous avons appris (enfin je dis « nous » mais moi j’étais juste allongée sur un lit, c’est Doudou qui a bossé avec Mini-Doudou) :

  • à détendre mon sacrum
  • à détendre mes hanches
  • à bercer Mini-Doudou via mes hanches

Cela va mettre la maman dans de bonnes conditions, afin qu’elle soit détendue et que les sensations pour le papa soit plus « claires ».

Ensuite nous passons à la partie la plus attendue : Sentir le bébé !

Sachant que nous avions déjà essayé à plusieurs reprises que Doudou sente Mini-Doudou, mais sans succès. Alors je ne dirais pas que je n’y croyais pas trop avant la séance mais quand même… A la rigueur un petit coup de pied et puis voilà.

Une fois qu’il m’a mise en condition avec les points au dessus, la sage-femme explique ce que c’est un toucher Hapto : un toucher doux, léger et présent.

A peine, Mme Hapto touche mon ventre BIM ! Un coup ! Surprise, je rigole. Et voilà que bébé se love au creux de sa main ! Je n’en croyais pas mes mirettes ! C’est hyper rare que je sente Mini-Doudou de façon aussi franche ainsi que ces déplacements.

Je me disais : « vite vite laisse la place à Doudou, ne prend pas tout »

Doudou se lance, un poil stressé de voir que Mini-Doudou a répondu de suite à la sollicitation de Mme Hapto et à la fois pressé de rencontrer ce nouveau copain.

Il pose sa main …
Et nous avons pas longtemps à attendre pour que Mini-Doudou se manifeste.

« Je l’ai senti »

Trop fier de lui, un grand sourire scotché à ses lèvres, sous les encouragements de Mme Hapto, on a passé notre 1er moment à 3. Cela a duré une bonne 20aine de minutes. Mini-Doudou a bien écouté son papa, se laissant aller de droite à gauche dans mon ventre, se montrant parfois par un petit coup.

Conclusion

Nous avons quitté la séance un peu abasourdis, par cette méthode qui semble un peu perchée (admettons-le) mais qui nous a complètement bluffé.

Aujourd’hui, Doudou se sent encore plus papa. Je suis très fière de lui et de son implication dans ma grossesse. Je suis également très fière de Mini-Doudou qui s’avère déjà plein de vie et qui écoute bien les demandes qu’on lui formule – on pourra le lui rappeler quand il aura 7 ans et qu’il ne voudra pas débarrasser son couvert.

Nous avons déjà hâte à la nouvelle séance fin avril. Mais c’est sur que nous pratiquerons à la maison, d’ailleurs nous avons déjà mis en pratique plusieurs fois.

Petit conseil : n’acceptez pas, le « bonne nuit » du papa euphorique de ses victoires lors du rdv au bébé. Lui va s’amuser 10-15min puis s’endormir, le bébé lui ne dormira pas avant 2 bonnes heures, il sera même bien réveillé prêt à jouer encore et encore … Et là, votre nuit est compromise.

Depuis mercredi, je sens beaucoup plus Mini-Doudou bouger, comme s’il cherchait son papa, comme si cette séance l’avait super motivé, rendu encore plus curieux  et encore plus actif.

Je n’entrerai pas plus dans les détails, car je pense que ça se vit plus que ça ne se raconte. Rassurez-vous,  les commentaires sont ouverts pour toutes les questions que vous souhaitez, je vous y répondrais avec plaisir.

A très vite !

-Caro-

file_main_image_14091_1_grossesse_cache_640x360

15SA – L’annonce au Papa

Dans 6 mois, tu seras là !

Je n’en reviens pas. 3 mois déjà … le temps passe tellement vite.

J’ai passé le 1er trimestre sans encombre. Il m’a laissé vivre ma vie comme je l’entendais loin des nausées, des vertiges et des maux de tête. Il a comblé la marmotte que je suis en me « forçant » à me coucher 21h me laissant porter avant les 21h30 dans les bras de Morphée.

Aujourd’hui, j’avais envie de vous confier toute ma stratégie d’annonce à Chéri.

L’annonce à Chéri

Je suis quelqu’un qui adore les surprises. J’aime comprendre  qu’on souhaite m’amener quelque part, découvrir les grandes annonces plutôt qu’en prendre connaissance de façon brut, je trouve que l’information perd tout son charme.

Donc pour cette jolie annonce, je voulais la faire les choses bien, et je n’avais que la journée pour réfléchir à mon plan.

1-  Les courses

Je savais que nous avions un plein de courses à faire. Il a l’habitude d’aller les chercher et de les ranger (oui, c’est un super Chéri). J’ai donc innocemment ajouté un paquet de couches à la liste prévue, j’ai validé les achats et je lui ai rappelé d’aller chercher la commandes à 18 heures. Il n’y avait plus qu’à attendre sa réaction.

Sa réaction (je ne vais pas vous faire languir) ça a été rapide. J’ai reçu un sms:

  • Pourquoi il y des couches dans les courses
  • Je ne sais pas … sans doute une erreur
  • Ah ok

Ça m’a fait beaucoup rire, mais je ne voyais pas le lui annoncer par sms, surtout que j’avais un plan B.

2- Le carnet

J’avais des cadeaux de Noël à prendre à Cultura sur ma pause de midi et en me baladant dans les rayons je vois un mini carnet format carte bancaire trop chou. La voilà, mon idée ! Le souvenir qu’il pourra garder ! Un carnet dans lequel je lui annonce qu’il va devenir PAPA !

Toute l’après-midi, je travaille mon texte (vous m’en voudrez pas de le garder pour moi). En gros, je lui parle de voyage, de nouvelles destinations inconnues, d’une nouvelle aventure dont on sait quand elle commence mais qui ne se termine jamais.

Je rentre donc à la maison le soir. Je pose mes affaires, juste à coté du fameux paquet de couche, et je vais pour lui partager mes achats.

  • Tiens j’ai pris ça pour ta grand-mère et ça c’est un petit cadeau pour toi
  • Qu’est ce que tu veux que je fasse d’un carnet ?
  • Ben noter tes idées, tes listes de courses …

Et il le feuillette …

  • Bah tu as pris un carnet dans lequel on a déjà écrit !
  • Quoi ?!?

Il regarde un peu plus l’écriture, je pense qu’il reconnaît MON écriture … et au fil des pages, je l’entend dire « Qu’est ce que tu as encore mijoté ? »

Pour l’effet de surprise c’était gagné, il a pas de suite compris le paralléle entre le voyage et sa future paternité. Mon effet a donc fonctionné à merveille !

Il a été ému, puis interrogatif « mais pourquoi tu m’as pas dis tes doutes » et bien justement pour lui garder la surprise à 100%.

Il a été ravi de son annonce, et il garde précieusement ce petit carnet. Il l’a amené lorsque nous l’avons annoncé à nos famille qui ont trouvé ce carnet trop mignon.

bref je suis très fier de mon stratagème.

Et pour l’anecdote, il n’a tilté que 1h plus tard  :

« Et donc les couches ? ce n’était pas une erreur ? »

Si vous souhaitez que je vous parle de l’annonce à nos familles, car oui nous avons aussi mis en place une grande stratégie, dites le moi.

A lundi prochain

-Caro-

cours-de-massage-bebe