Qu’est devenu mon « Projet de Naissance » ?

Pour les 1ers lecteurs, vous l’avez lu, vous l’avez commenté etc. Mon projet de naissance a suscité beaucoup de réactions, toutes très intéressantes. Je me suis dis qu’il serait bon de faire un point et voir s’il a été respecté dans les grandes lignes !

On va faire simple, en italique ce sera mon projet et en dessus mes commentaires . Let’s go !

Dans les grandes lignes.

  • Avoir une liberté de mouvement pendant le maximum de temps
  • Doudou doit être avec moi tout au long de l’accouchement
  • Le bien-être et le confort de notre bébé soit privilégié (de manière naturelle ou pas)
  • J’aimerai avoir accès à un ballon et mon coussin de maternité sur un fond de musique (Playlist que j’aurais faite au préalable, écouter et réécouter que Mini-Doudou connaîtra par cœur avant même sa sortie lol)
  • J’aimerai garder la possibilité de me restaurer
  • Doudou fasse le peau à peau avec Mini-Doudou (en musique évidemment)
  • Si je pouvais avoir le moins de toucher vaginaux possibles, ça serait génial et si ceux-ci sont effectués toujours par la même personne cela serait juste génial.

Pour la liberté de mouvement, on repassera oui et non. Je suis arrivée à la maternité à 6h30 après 3h de contractions – on m’avait dis « allez-y après une heure de contractions toutes les 5 minutes, les 2 premières heures les contractions étaient espacées de 8 minutes, j’ai pris un bain et la bim, contractions toutes les 3 minutes et perte des eaux. Je suis donc arrivée avec un col a 5cm et on m’a posé la péri à 7h.

Doudou a bien été là durant TOUUUUUT l’accouchement, bravo à lui !

Le bien-être du bébé a été privilégié : épisio et forceps. Le cœur de Pantouflette faisait du yoyo pendant la poussée. Normal, elle avait deux tours de cordons. Papa n’a donc pas pu non plus coupé le cordon … Dommage, mais c’est comme ça

Vu la rapidité des événement, le ballon j’ai pas eu le temps. Par contre j’avais un coussin de maternité avec moi – bien sympa pour se caler sur le lit d’accouchement. ET la playlist, il y avait de la musique dans la salle d’accouchement et elle me plaisait plus bien. Pantouflette a donc vu le jour sur « Marilyn et John » de Vanessa Paradis et « Le premier jour du reste de ta vie » de Étienne Daho. La 1ère parle d’une création de chanson autour d’un mariage d’une étoile et d’un lion, Pantouflette est lion, et la 2nde le titre parle de lui même. J’aime bien ces coïncidence.

Pour la restauration, j’avais vraiment pas faim. J’avais tout de même manger 2 bananes avant de partir de la maison … je les ai vomi un peu plus tard, une fois la péri posée. Par contre, je n’ai pas eu le droit de boire et franchement ça c’était dur – d’où mon conseil de tester le gout de son brumisateur en faisant sa valise de maternité.

Doudou n’a pas fait le peau à peau. Il est préconisé que ce soit la Maman qui le fasse, alors je l’ai fait en même temps que la tétée d’accueil. Mais Doudou était juste à coté de nous, émerveillé par sa nouvelle princesse.

J’ai eu très peu de toucher vaginaux car tout à été très vite. J’ai eu deux sages-femmes – étant arrivée à la relève- puis le gynéco dont la présence était obligatoire car Pantouflette était estimée à + de 4kg, ce qui s’est avéré vrai – Elle faisait 4,440kg pour mémoire 😉

Aide médicale.

  • J’aimerai que tout se passe naturellement, mais si cela dure longtemps et que le bébé ou moi-même en souffrons, je suis ouverte à l’injection d’ocytocine par exemple.
  • Je n’ai pas peur des piqûres et si la péridurale peut me soulager je l’accepte à bras ouverts.
  • Cependant, je suis à l’écoute des conseils que les sages femmes pourront me donner pour me soulager avant qu’elle soit poser et je mettrais en action ce que j’aurai appris en haptonomie ou pendant mes cours de préparation à l’accouchement.
  • Pendant la pose de la péri, la présence de Doudou sera en fonction de ses sensations du moment – pas besoin de soutien je suis une warrior, par contre :  pas envie de le récupérer dans les pommes !

Je n’ai pas eu de déclenchement, l’accouchement s’est déclenché naturellement 12jours avant la date du terme.

J’ai eu ma péridurale. l’anesthésiste était un gros con mais bon on m’avait prévenue. « VAs falloir se détendre Madame » « Je peux pas j’ai une contraction » « OH ben à un moment faut y aller hein » … Je lui aurai bien cracher à la gueule en lui disant que la contraction dure ne moyenne une minute …ET une fois posée, il me balance « C’est comme ça qu’on fait des connerie ». Me laissant dans l’interrogation : vais-je avoir besoin d’un blood-patch à la suite de cette péri ? La question est pas restée longtemps dans ma tête, j’allai devenir Maman et j’étais contente ! Et aucune complication est venue embêtée par la suite.

Pas eu le temps de mettre en place les conseils de mes sages-femmes, tout a été trop vite. Doudou a presque été déçu de ne pas avoir eu la possibilité de mettre en action l’hapto. Personnellement, je me dis que c’est aussi tous les trucs du quotidien où il jouait avec Pantouflette encore dans mon ventre qui a fait qu’elle soit descendue rapidement, que mes ligaments étaient détendus etc …

Doudou n’était pas là pendant la pose de la péri et tant mieux vu comment cela s’est passé.

Accouchement.

  • Je souhaite en salle d’accouchement une lumière douce, apaisante et respectant mon intimité (Dehors, les gros projo sur ma zone d’action)
  • J’aimerais dans la mesure du possible éviter les forceps et la ventouse.
  • Si je peux passer à coté de l’option Episio, j’apprécierai.
  • Je souhaite être guider par le corps médical de façon bienveillante (me félicitant quand c’est bon, et me recadrant calmement si nécessaire – ça le sera sans doute en connaissant face à la douleur)
  • J’aimerai éviter qu’on presse sur mon ventre pour expulser le bébé s’il n’y en a pas besoin – Je ne suis pas un tube de dentifrice !

Niveau luminosité, on était bien. Pantouflette a commencé à m’avertir de son arrivée assez tôt, on est partis à la mater avec le levée du soleil. L’accouchement s’est déroulée à midi à la lumière du jour.

Les forceps et l’épisio, j’ai pas eu le choix. Le coeur de Pantouflette était taquin. Je n’ai pas vécue cela comme une amputation ou autre, juste comme une évidence face à l’arythmie cardiaque que présentait ma fille.

J’ai eu la chance d’avoir un personnel soignant génialissime ! Humain, papotant de tout, aux petits soins. On avait de réels temps de discussions avec nous. Je ne sais pas si ce bonheur est du à la petite taille du service – on était deux à accoucher ce jour-là. Ca a rendu le moment encore plus sympa, car ça nous tenait à coeur de connaitre un peu les personnes avec qui on allaient mettre notre enfant au monde.

Arrivée de bébé

  • J’aimerais garder ce fond de musique que bébé connaîtra afin qu’il « connaisse » un peu l’extérieur
  • Le peau à peau sera avec Doudou, afin qu’il prenne le temps de connaître notre petite merveille pour de vrai et plus avec mon ventre entre eux deux !
  • La tétée d’accueil, je ne sais pas encore. Ne souhaitant pas allaiter, je ne souhaite pas « éveiller » une frustration pour le bébé du genre « c’était cool ? c’est con mais c’est fini 😀 »
  • Je souhaite faire don du cordon à la recherche. C’est une cause qui me tient à coeur dans la lignée de mes dons de plaquettes et plasma régulier ( hors période de grossesse évidemment)

Pour la musique comme je vous l’ai dis. On a gardé la musique de la mater. Elle n’a pas eu l’air déboussolée. Même si elle n’a pas respiré de suite, je doute que ce soit du à la musique qui n’était peut-être pas à son goût.

Le peau à peau a été fait par moi comme je vous l’ai dit. mais la présence de Doudou était belle et bien là. Tout heureux de sa merveille.

La tétée d’accueil je l’ai faite. Car à la fin de ma grossesse le choix de ne pas allaiter n’était plus vraiment si clair. Je m’étais donc dit que je faisais la tétée d’accueil et voir si la magie opérée. La magie n’était pas là … Je n’ai pas eu mal, ni autre … Juste j’ai pas accroché … Nous sommes donc devenus amis avec le biberon.

Pour le don de cordon, je vous avoue que c’est mon regret. Je n’en ai pas parlé. J’étais tellement focalisée sur mon accouchement qui est arrivé plus tôt que prévu et c’est passé assez rapidement que j’ai zappé … Dommage.

En cas de césarienne.

  • Je souhaite que le papa soit là à nos côtés à tous moments et rester consciente (quoiqu’en bien shooter, soyons francs)
  • Le peau à peau avec son papa sera également fait après les soins.
  • En salle de réveil, j’aimerais avec la présence de mon mari et de notre bébé si possible.

Pas de césarienne, mais bien un accouchement par voie base pour un 1er bébé de 4,440kg – oui je me répète.

Séjour à la maternité.

  • Je souhaite une chambre seule, claire et avec 2/3 chaises pour mes visites
  • J’espère ne pas devoir confier Mini-Doudou à la nurserie, mais suivant ma fatigue j’y céderai peut-être.
  • Pour l’apprentissage des soins (bains, couches, nettoyage du cordons) nous souhaitons le faire avec le Papa dans le calme toujours avec notre musique de fond. Que tout le monde trouve ces marques dans le calme
  • Si des examens sont nécessaires sur Mini-Doudou, nous souhaitons être présents lors de ceux-ci.

J’ai bien eu ma chambre seule, avec une chaise et un fauteuil. Il manque donc deux chaises à l’appel. Mais elles m’ont pas du tout manquée. Limite parfois je regrettais d’en avoir une, quand la visite de quelqu’un se prolongeait.

Pantouflette n’a pas été en nurserie du tout. Doudou est resté dormir avec nous toutes les nuits et ça a été un réel confort. On était au top tous les 3 ensemble !

Pour l’apprentissage à trois et en musique, tout a été nickel. Les puéricultrices avaient vraiment le temps de rester avec nous. Il n’y avait que 7 chambres d’occupées, et donc on sentait qu’elles étaient zen au niveau du timing.

Nous n’avons pas lâché Pantouflette de tout le séjour. Nous avons donc été là pour toutes les interventions, Guttry, test diabète -du à son poids- …

Soins et Allaitement.

  • J’aurais mes propres produits pour bébé, mais je serai à l’écoute de conseil si un des produits n’est pas adapté.
  • Je ne souhaite pas allaiter.

Au final, j’ai fait avec les produits de la maternité. C’était plutôt bien.

Et je n’allaite pas, j’ai apprécié que mon choix soit accepté par l’équipe qui n’a eu aucun propos moralisateur ou malvenu.

file_main_image_14091_1_grossesse_cache_640x360

Publicités

S1 : Mes TRUCS pour d’un bien bel accouchement

Je suis passée de l’autre coté de la barrière :

 JE SUIS MAMAN !

Je tenais d’ailleurs à remercier tous vos petits messages sous le dernière article, ça fait chaud au cœur !

Le blog de « Grossesse » va donc basculer en blog de « Parentalité ». Nous verrons bien comment viendront les choses ici, mais on parlera surement de mes nouvelles aventures de Maman et puis sans doute que des sujets annexes viendront compléter tout ça ! Comme d’habitude, on fera cela au feeling, cela ne devrait pas vous surprendre vous commencer -peut-être à me connaitre !

Maintenant parlons du sujet du jour : mes trucs d’un bien bel accouchement – bien sur ça n’engage que moi et tout cela est en fonction de mon vécu 😉

Je fais partie des chanceuses qui ont eu le droit à une grossesse idyllique et un accouchement au top. D’ailleurs, je reviendrais peut-être sur ma décision, et je vous raconterai sans doute ce moment fort en émotion quand je le sentirai.

  • L’homéopathie, c’est top MAIS ça donne soif

L’homéopathie m’a aidé en fin de grossesse à maturer mon col et je pense que cela à jouer sur l’arrivée de Bébé un petit peu en avance sur son terme. MAIS là je parle de l’homéopathie qu’on m’avait prescrit pendant le travail. L’homéopathie est très sucrée et personnellement ça me donne soif … Problème : en salle d’accouchement impossible de boire un grand verre d’eau ! Et voila comment se retrouver avec la bouche pâteuse pendant 6h !

  • Goûter son brumisateur

La suite logique de mon 1er point ! Vu qu’on ne peut pas boire, on nous propose de « boire » au brumisateur – rien que ceci est une blague non ?. En tant que bon élève, j’avais pris MON brumisateur dans mon sac et hop ni une ni deux, voilà Monsieur en train de me brumiser la bouche … SAUF que le brumisateur que j’avais choisi – URIAGE pour ne pas le citer – est clairement DÉ-GUEU-LASSE ! Donc oui, goûter son brumisateur avant en le choisissant n’est pas si déconnant que ça – essayez de faire ça discrétos dans la parapharmacie, on risque de vous prendre pour une dingo sinon.

  • La boite à Papa

On en a parlé ici, elle a clairement eu le succès escompté. En plus de l’effet de surprise du Papa quand vous lui annoncez de prendre aussi ce carton emballé de papier journal « QUOi!?! Mais c’est quoi ? » et toi tout en contractant tu réponds juste « Réfléchis pas ! Prends et conduis jusque la mater ! »

Elle nous a clairement permis de nous occuper, elle a ponctué quasi tout mon travail. Et quel bonheur de voir le sourire du futur papa à l’ouverture de chacun des petits cadeaux – surtout quand tu es sous péri et que tu vois les contractions arrivées et que tu les sens plus.

  • Papoter avec les sages femmes, auxiliaires puéricultrice, anesthésiste, gynécologue

Je suis une bavarde, Monsieur aussi. On adore interroger les gens et essayer de les connaitre un peu plus. Encore plus quand ces personnes-là donneront vie à notre future fille. Avec mon conjoint, nous avons donc papoté avec tout le monde, « voyageant » d’expériences en conseils en anecdotes … Bref on a adoré passé ce moment avec ces personnes qui nous on donnait un peu d’eux alors qu’on était en train de vivre un des moments les plus marquants de nos vies

  • Être disciplinée

J’ai toute confiance dans le corps médical. Donc quand on me dit quelque chose je l’applique du mieux que je peux pour leur rendre la tache plus simple et la mienne aussi par la même occasion.
– On me dit d’attendre de contracter toutes les 5 minutes pendant 2h avant de partir à la maternité. Pas de soucis si c’est toutes les 6 minutes je ne bouge pas – enfin si dans les fait j’ai été prendre un bain pour voir et ça a bien fonctionné je me suis mise à contracter toutes les 3 minutes.
– On me dit d’attendre que le Bébé me gène vraiment pour les appeler pour commencer la poussée. Pas de soucis, j’attend qu’il me gène bien pendant 30min pour m’assurer qu’il ne puisse pas me gêner plus et appeler vraiment au bon moment et gagner des minutes à la poussée
Ca a surpris le corps médical mais au fil des conversations -cf point du dessus- ils ont compris comment je fonctionnais et on a fait une super équipe

  • On éteint son portable

J’allai l’oublier et pourtant je pense que c’est le plus important ! Vivez le moment ! Vous aurez bien assez de temps pour le raconter ensuite à toute votre famille, amis etc !

Voilà pour la partie accouchement. Je vous ferais surement un article sur le même format sur le séjour à la maternité, si cela peu vous intéresser 😉

Et vous vous avez des petits trucs comme ça qui vous a fait vivre un bel accouchement ?

Accouchement-1-610x366

38SA – La boîte à Papa

Nous y voilà !

Dès que j’ai su que j’étais enceinte, je savais que j’allais en faire une. J’avais découvert le concept avec une vidéo de Mariel du Blog de Néroli, et c’est tout à fait le genre de truc que j’adore faire ! Enfin j’ai fini cette petite boite qui pour moi  est importante.

Importante ? Et oui, je suis fan de symbolique et de tralala, j’aime faire des petits cadeaux lors d’événement particulier ! Ces petites choses en plus qui construisent des souvenirs. Et la venue d’un enfant, pour un moment particulier c’est LE bon moment particulier !

Kécecé ?

Résumé rapide pour ceux qui auront pas cliqué sur le vidéo et qui ne connaissent pas le principe.

Une boite à Papa, c’est une box créée par les mamans pendant leur grossesse pour le Papa pour les « remercier » de tout ce qu’ils ont vécus pendant la grossesse et pour ce qui va suivre. A l’intérieur, le papa trouvera des cadeaux sans forcément une grande valeur, souvent plus de symbolique d’ailleurs que financier. Chacune y met un peu ce qu’elle souhaite, il n’y a pas d’obligation, juste de se faire plaisir et observer la surprise de Papa

Ma Boite à Papa

Alors qu’est ce que j’y ai mis dans cette boite à papa ?

  • Tout d’abord un carnet ! Pour ceux qui me connaissent, ils savent que J’ADORE ES CARNETS ! Dans ce carnet, il y retrouvera les résumés des cours de préparation à l’accouchement, un résumé de nos cours d’haptonomie, mon traitement homéopathique durant le travail – dont il sera le garant une lettre de son futur enfant et il aura l’obligation d’y noter les informations importantes tout au long de l’accouchement. Ce carnet deviendra la mémoire de ce jour, un vrai journal de bord
  • Un pochon avec le fameux traitement homéopathique à m’administrer tous les 15 minutes ! Au Boulot !
  • Des gobelets Papa -Maman. En plus de la symbolique prônant notre nouveau statut de nouveaux parents, mon coté écolo s’est exprimé … On va en boire beaucoup de champagne d’eau à la maternité alors autant avoir notre gobelet attitré histoire de pas utiliser 50 gobelets en plastique lors de notre séjour. Et puis en soirée ça fera son petit effet ! Le + : j’ai trouvé le même gobelet au nom de l’enfant, j’ai trouvé le clin d’œil sympa, même si c’est pas pour demain qu’il l’utilisera.
  • De quoi éviter la crise d’hypoglycémie : des Mars et des Smarties, est-ce essentiel que je vous dise que Monsieur aime le chocolat ?
  • Un super magazine plein de jeux d’été, le genre de trucs que j’achète jamais mais qui je suis sure nous servira soit pendant le travail ou pendant mon séjour, faut bien s’occuper l’esprit… Il parait que la douleur est un message, et en étant occupée mon cerveau peut détourner ou atténuer ce message, qui ne tente rien n’a rien. Enfin si Doudou veut bien me le prêtait
  • Une BD clin d’œil, « Le Guide du mauvais Père » évidemment à prendre au 2nd degrés ! J’adore cet auteur dessinateur pour ceux qui ne connaissent pas, foncez de suite découvrir son travail !
  • Un jeu de cartes … Ça peut paraître con, mais oui, nous n’en avions pas et je me suis dit qu’une petite bataille ou un pouilleux en salle de travail, ça sera superbe ! Et puis bon, une famille sans jeu de carte ça existe pas franchement !
  • Des vitamines ! En espérant que l’enfant prenne exemple sur moi qui faisait mes nuits dès mes 10 jours, quel enfant exemplaire je faisais !
  • Et surtout le clou du spectacle : Un tee-shirt « Super Papa depuis Août 2018 » brodé main s’il vous plait Messieurs- Mesdames ! Oui après avoir tricoter une couverture de 60×80 alors que je ne savais pas tricoter … J’ai brodé un tee-shirt alors que je ne savais pas broder ! Vous avez devant vous le fruit de 4h de travail ! Ça me fait beaucoup rire, mais j’adore la symbolique de ce truc-là. Je trouve ça mignon, et même s’il ne le mettra qu’à la maison – c’est pas du grand art, faut l’avouer – j’ai la fierté de l’avoir fait moi-même.

Voilà pour cette petite boite pleine de surprise. Je pense qu’il ne s’en doute absolument pas. Je pense qu’il sera assez surpris quand je vais lui dire de prendre ce gros carton avec lui pour la salle de travail, il va se demander ce que c’est et c’est bien ça le jeu non ?

Et vous ? Des boites à Papa, vous en avez fait ? Qu’est ce que vous aviez mis dedans  ? Comment trouvez-vous mon contenu ? 

33SA – Constat : je suis le stéréotype de la femme enceinte !

Je dois me rendre à l’évidence, ça fait un peu plus d’une semaine que je suis en arrêt et je suis devenue en un claquement de doigts le stéréotype de la femme enceinte …

Et ce que ça me réjouis ? Moyen. Est-ce que je vais changer ? Non. Pourquoi ? Parce que ça me plait bien ce petit rythme de vie pépère à profiter de ce moment.

Je vous parler de ma non-envie de partie en congé maternité dans l’article d’il y a deux semaines. Et bien, j’ai pas eu le choix, alors je fais avec et je fais en sorte de bien le vivre.

Alors c’est quoi ces points qui font de moi « LA » femme enceinte par excellence :

  • Je me lève exprès pour voir La Maison des Maternelles »

Oui oui oui je me lève exprès à 9h20 pour voir cette émission, je les aime bien. J’aime les sujets abordés, le non-jugement de l’émission, Agathe Lacaron et son équipe. Quasi tous les sujets m’intéressent. Bref je commence la journée en douceur.

  • Je tricote

Je vous ai laissé sur un teasing de folie à la fin de mon dernier article. Et oui, je me suis mise à tricoter, j’ai appris dès mon 1er jour d’arrêt sur Youtube et depuis on ne m’arrête plus. Objectif : Une couverture de 60×90 pour Mini-Doudou, que je vais broder. On en reparle rapidement je pense.

  • Je fais des petites siestes.

20-30 minutes après manger dans le silence, dans mon canapé. Je ferme les yeux et je profite du moment. Tout simplement.

  • Je passe ma vie en robe ample et basket au pied ou claquettes

C’est mon uniforme jusque la naissance j’ai décidé. C’est tellement agréable de rien avoir de collant contre sa peau – en plus avec ces températures.

  • Je lis des livres sur les enfants. 

Je suis d’ailleurs en train de lire un qui est très intéressant. je pense que vous le retrouverez dans un article du mercredi très bientôt, il se prénomme « Le cerveau de votre enfant » et nous aide à comprendre les réactions de l’enfant et surtout comment bien réagir en toute bienveillance

Résumé : Que se passe-t-il dans la tête de votre enfant ? Il pique une colère dans un magasin. Il refuse de s’habiller. Est-il en train de vous tester ? Non ! C’est simplement son cerveau qui grandit, se modifie et mène la danse. L’éducation n’est pas une lutte de pouvoir, mais un accompagnement bienveillant, aimant et intelligent. Les dernières découvertes sur le cerveau des enfants de 0 à 12 ans jettent une lumière nouvelle sur leur comportement.

  • Tout le monde vient prendre le café

Tous les jours, j’ai de la visite. Mes copains, mes collègues, mes parents, mes beaux-parents. Bref j’ai même fait un planning de visite afin de pas avoir plusieurs personnes le même jour.

  • Je jongle avec les rdv médicaux

Entre mes rendez-vous de préparation à l’accouchement qui commence cette semaine, la dernière écho, la dernière séance d’haptonomie avant la naissance, les rendez-vous sage-femme à l’hopital, l’anesthésiste … Bref vous voyez le genre.

  • J’ai lancé le jeu des pronostics pour le bébé

Sexe ? Prénom ? Date de naissance ? Taille ? Poids ? Où sera Papa au moment M ? Oui, tout est passé au crible – d’ailleurs si vous voulez jouer aussi n’hésitez pas à me laisser vos impressions en commentaire.

  • Je fais du shopping

En même temps je suis pas aidée avec les soldes et bim 120€ mercredi entre des petites tenues chez Tape à L’Oeil, des pyjamas chez Z et une ombrelle chez Orchestra. Voyons, le bons cotés des choses Mini-Doudou est fringué, je n’ai plus de pied à mettre dans une boutique de fringues… Normalement …

Je suis allée jeudi à Maisons du Monde pour voir pour remplacer un plateau que j’avais cassé. J’en suis ressorti pour 151€, j’ai refait la déco du salon (tapis/ jétés de canapé/nappe) et j’ai craqué pour de la déco pour la chambre. Pour me donner bonne conscience, je me dis que tout était à -50% voir -70%. C’est bien connu en période de soldes les femmes ne dépensent pas d’argent;, elles font des affaires 😉

Et vendredi, je suis tombée sur une vente privée Aden+Anais et pour 50€ j’ai eu : 10 langes, 1 gigoteuse et 3 bavoirs. Moi qui entend et vois parler de cette marque à tout bout de champs, fallait bien tester ! 50€, c’est même pas le prix d’une gigoteuse chez eux normalement … Et j’avais qu’une TOG 3 – alors même si on dit que bébé doit être bien emmitouflé, je pense qu’une TOG 1 me servira aussi pour la Guadeloupe par exemple. Au pire je revend au même prix.

  • Par contre, je ne grignote pas !

Et ça c’est un peu ma fierté – pour l’instant. Je ne me laisse pas alpaguer par une barre en chocolat ou une tarte à la fraise. Je reste « healthy ». J’ai pris du point certes mais ça se voit peu sur ma silhouette hormis ce joli ventre rond. Je tiens à garder la barre. J’ai deux étages à monter et descendre quotidiennement, j’ai pas envie d’exploser les compteurs et devoir le gravir en 3 coups.

Bref je suis heureuse. Je profite. Je me sens reposée, calme, contente de l’aménagement de l’espace de mini-doudou. il ne reste plus qu’à prendre le siège auto et la poussette ainsi qu’une baignoire … Je suis sereine.

Je vous laisse, mon tricot m’attend 😉

01_ventre-de-femme

 

« On aura tout vu … » #AnecdoteFemmeEnceinte

Vendredi dernier en revenant du travail, le Chéri m’appelle et me demande un service :

« Doudou, peux-tu passer prendre un fût de bière pour demain midi ? »

Par « demain midi », comprendre le match France-Australie à la maison avec tous les copains ! Donc oui, il faut un fût de bière pour mettre dans la fameuse tireuse qui les « hydratera » durant ces 90 minutes (105 avec la mi-temps) !

Comme je suis une super gentille chérie, je m’arrête au supermarché, attrape le fameux fût de 5 litres et je me dirige vers les caisses. Il faut savoir que même enceinte je ne vais pas particulièrement aux caisses prioritaires, pour ce coup-ci j’ai pris la caisse la plus proche du rayon et de la sortie pour ne pas porter trop longtemps les 5-6kilos.

Devant moi, une petite dame de 70 ans. Curieuse de savoir qui arrivait derrière elle, elle se retourne, me regarde de haut en bas, se retourne et lâche bien fort :

« On aura tout vu ! Maintenant, les femmes enceintes boivent de la bière »

Je prend sur moi, je n’ai pas envie de me justifier. Je garde le sourire. A quoi bon engager le dialogue ? Je n’ai ni le temps, ni l’envie ! Je sens quelques regards sur moi. Peu importe je sais que je suis droite dans mes bottes, ce fût de bière, je n’y toucherai pas !

Viens mon tour de payer. Je vois le regard de la caissière, je lui adresse un sourire et un bonjour. J’attend un peu de soutien et là, surprise ! Elle ajoute :

« Enfin même si vous ne la buvez pas, c’est bien trop lourd dans votre état, c’est vraiment pas sérieux ! »

O_O

Je suis effarée ! La caissière enfonce le clou du jugement en public ! Comment peut-elle porter un jugement sur mon état physique et sur ma santé ? Si je suis là et que je le fais c’est que je considère que je suis en capacité de le faire !

L’anecdote est anodine. Et même si sur le moment je me suis dis que je n’allais pas répondre parce que je n’ai pas à me justifier auprès de ces personnes, j’aurais quand même bien répondu quelques choses avec le recul ! Tanpis !

Ce fût est arrivé à bon port, il a bien hydraté les supporters, la France a gagné ! N’est-ce pas ça la vie ? Les copains, les sourires, les bons moments …

Et vous ? Avez-vous déjà eu affaire à ce genre de remarque ?

6b5da72501ffa668c9ceb582ff219

 

 

L’étendoir à linge – « T’inquiète, c’est les hormones »

Ce week-end, je me suis surprise ! Je crois que pour la 1ère fois depuis ma grossesse mes hormones m’ont jouées un tour

Je suis devenue folle pour une histoire étendoir à linge ! Je ne me suis pas reconnue !

Alors qu’on rentrait d’un super week-end en thalasso – thalasso organisée par surprise par le Chéri – je décide de lancer une machine à linge. Geste complétement anodin dans le quotidien.

Une petite sieste plus tard, la machine était terminée et je demande à mon chéri de bien vouloir l’étendre – mon ventre commence à être bien présent et ma sage-femme m’a demandé d’éviter les gestes répétitifs qui peuvent intervenir sur cette zone, j’en profite un peu, j’avoue ! Le chéri s’exécute – il est vraiment au top entre la surprise et l’étendoir.

C’est alors que je décide de faire mon inspectrice des travaux en cours et là, horreur ! Je vois le linge étendu certes, mais l’ordre n’a ni queue ni tête, on trouve des tee-shirts, là où je mets les pantalons d’habitude, les pantalons au milieu qui empêchent du coup d’étendre sur le niveau en dessous, les dessous essaient de se faufiler entre tout ça. Et évidemment, quelques vêtements restent dans la machine faute de place

Mais qu’est ce que tu as fait ? Tu as fait n’importe quoi ? Je t’ai déjà montrer comment l’étendre pour que ce soit plus simple à plier et plus optimiser pour pouvoir mettre tout ? Si tu étends comme ça quand Mini-Doudou sera là, tu mets où les bodies, pyjama etc ???

Bref je pète littéralement un plomb, j’en ai les larmes aux yeux, ça m’agace ! J’ai envie qu’il refasse en fonction de MON plan et pas comme bon lui semble. J’ai pas envie de reprendre la main – Comment on va faire quand je pourrais vraiment plus rien faire et qu’il devra se débrouiller seul ?

Mais non, lui ça a pas l’air de trop l’embêter?. Il n’a pas conscience de la CATASTROPHE qui se trame – n’ayons pas peur des mots ! Il me regarde gentiment en me disant qu’il n’y a pas mort d’homme, que le reste des vêtements seront juste de nouveau dans la machine à venir et qu’il tiendra compte de MON organisation sur la prochaine machine.

Je regarde à droite : l’étendoir, à gauche : le chéri qui m’invite à m’asseoir dans le canapé afin de regarder la suite de « La Casa De Papel » …  Quel dilemme !

Je craque, je refais intégralement l’étendage des vêtements ! En 3 minutes, c’est réglé – Ouf sauvée ! Je suis agacée pour la soirée, j’en ai gros sur la patate … Tout ça pour un étendoir à linge ! WTF !

Y a rien à dire je suis enceinte …

Et juste avant de m’endormir, Monsieur remet une couche et me taquine sur ce nouveau TOC qu’il a découvert …

Grrrrrrrrr ! Je vous jure que la prochaine fois qu’il ne range pas correctement le linge sur l’étendoir je lui fait manger une chaussette – sale évidemment !

linge1