Le portrait chinois de mon année 2018

Ce genre d’article fleurisse sur la blogo, et même si on peut frôler l’overdose, tanpis je fais le mien, juste pour moi, garder une trace de cette année si particulière qui est passée telle une fusée mais qui va laisser une trace indélébile dans ma vie : un enfant !

Je ne vais pas être très créative, je vais « voler » un format qui m’a beaucoup plus chez Maman de 4 – mais j’ai demandé son consentement. Je vais vous faire revivre mon année en mode « portrait chinois ».

Et mercredi -oui oui oui il y aura un article mercredi – je vous parlerai de mon inspiration pour mon année 2019. Comme ça on clôt le chapitre et on repartira lundi sur un article plus « parentale » avec les 5 mois de Pantouflette – déjà !

Mainteannt que vous savez tout ! Let’s go !

Si mon année 2018 était :

un animal, ce serait : un hippocampe devenant un kangourou ! Et oui, mon ventre a grossi grossi grossi, mais comme un hippocampe de dos, on peinait à me deviner enceinte. Et puis j’ai accouché, à partir de là je me suis transformée en kangourou, avec mon porte-bébé de compèt (le Boba 4G) je me baladais avec Pantouflette : à la maison, en ville, à la plage. Même si le temps d’installation lui déplaît, elle ne peut pas nier que les 30 secondes suivantes sont apaisantes : un soupir plus tard les yeux se ferment et Morphée l’accueille pour un somme contre le cœur de Maman.

un voyage, ce serait : la Croatie et la Guadeloupe. La Croatie, notre dernier voyage à deux, même si Pantouflette était déjà là depuis 5 mois et demi. J’ai tellement apprécié ce break, j’ai pu marcher, nager et profiter ! Doudou également ! On était au top ! La Guadeloupe, forcément LE premier voyage de Pantouflette. Comme à son habitude, elle a été calme, posée, observatrice. Un voyage qui nous a fait sentir parents mais qui ne nous a jamais posé de soucis d’organisation

une série télé, ce serait : Les Demoiselles du Téléphone. J’ai adoré cette série ! Tout comme j’ai adoré : You, Plan Coeur. Si  Jane the Virgin, Elite, 13 reasons why, LA casa de papel ainsi que The 100 et Under the Dome ont occupé mes journées The Crown a été complétement zappé par une autre série au bout de 3 longs épisodes… A voir si je la reprend.

un livre, ce serait : Le Gang des Rêves de Silvio Di Fulvio. J’ai commencé mon année 2018 avec cette lecture et je l’ai adoré. J’ai adoré que ce soit un gros livre pour profiter encore et encore des personnages. Il a été compliqué pour moi que retrouver un livre à la hauteur derrière celui-ci. Il est tellement dure mais tellement intense. Une claque littéraire dans un genre d’écriture où je m’aventurais très peu.

un objet, ce serait : des lunettes de soleil et un chapeau. Nous avons eu un super été et de superbes journées d’automne. J’ai profité de ces deux accessoires durant la totalité de mon congé de juin à fin novembre. J’aurai pu ajouté un biberon, une poussette ainsi que ma nouvelle voiture … Mais non je pense que cette année, est caractérisée par ces lunettes de soleil et de mon sourire profitant de la chaleur des rayons de soleil en fin d’après-midi.

une chanson, ce serait : Chupee de Cocoon. LA musique de Pantouflette. La musique avec laquelle nous l’avons accueillie, celle avec laquelle nous avons passé une bonne partie de notre 1er de vie à trois. Clairement Cocoon fait partie intégrale de notre vie, pour un bain, un temps calme, un gros chagrin à apaiser. La douceur de ces albums résume bien notre vision de la parentalité. Et si j’ai le bonheur de tomber dessus à la radio alors que les 2 chéris ne sont pas avec moi, je souris (bêtement) et je peux même avec une petite larme d’émotion au coin de l’oeil.

un chiffre, ce serait : 3. Notre nouvelle famille. Nous 3 ! Comme les 3 Mousquetaires. On profite, on joue, on s’aime et on est tellement bien quand on est ensemble. (Olalala, les hormones sont toujours présentes apparemment)

une boisson, ce serait : la Tourtel. Citron, Framboise, Pêche … Peu importe. Elle m’a accompagnée durant ma grossesse, m’a faite vibrée pendant la coupe du monde, m’a tenue compagnie aux apéros / barbecue de l’année. Et notre histoire d’amour ne s’est pas terminé à la naissance de Pantouflette, elle perdure quand je suis SAM !

un sport, ce serait : le tricot . Comment ça c’est pas un sport ! Les poignées fonctionnent à fond et ça demande de la dextérité. Une « belle » couverture est née de cette découverte et je pense réitérer pour la future naissance d’un bébé très proche.

une émotion, ce serait : la positive attitude Merci Lorie ! Je ne me pourris plus mes journées avec une prise de becs qui a duré 10 minutes. Je me concentre sur les 23h50 qui sont autour. Et franchement c’est un vrai sentiment de bonheur ! Bye bye le stress ! Bonjour le sourire et les bonnes rigolades.

Alors vous en dites quoi de cette année 2018 ? Et la votre en un seul mot ça donne quoi ?

images

 

Publicités

Qu’est devenu mon « Projet de Naissance » ?

Pour les 1ers lecteurs, vous l’avez lu, vous l’avez commenté etc. Mon projet de naissance a suscité beaucoup de réactions, toutes très intéressantes. Je me suis dis qu’il serait bon de faire un point et voir s’il a été respecté dans les grandes lignes !

On va faire simple, en italique ce sera mon projet et en dessus mes commentaires . Let’s go !

Dans les grandes lignes.

  • Avoir une liberté de mouvement pendant le maximum de temps
  • Doudou doit être avec moi tout au long de l’accouchement
  • Le bien-être et le confort de notre bébé soit privilégié (de manière naturelle ou pas)
  • J’aimerai avoir accès à un ballon et mon coussin de maternité sur un fond de musique (Playlist que j’aurais faite au préalable, écouter et réécouter que Mini-Doudou connaîtra par cœur avant même sa sortie lol)
  • J’aimerai garder la possibilité de me restaurer
  • Doudou fasse le peau à peau avec Mini-Doudou (en musique évidemment)
  • Si je pouvais avoir le moins de toucher vaginaux possibles, ça serait génial et si ceux-ci sont effectués toujours par la même personne cela serait juste génial.

Pour la liberté de mouvement, on repassera oui et non. Je suis arrivée à la maternité à 6h30 après 3h de contractions – on m’avait dis « allez-y après une heure de contractions toutes les 5 minutes, les 2 premières heures les contractions étaient espacées de 8 minutes, j’ai pris un bain et la bim, contractions toutes les 3 minutes et perte des eaux. Je suis donc arrivée avec un col a 5cm et on m’a posé la péri à 7h.

Doudou a bien été là durant TOUUUUUT l’accouchement, bravo à lui !

Le bien-être du bébé a été privilégié : épisio et forceps. Le cœur de Pantouflette faisait du yoyo pendant la poussée. Normal, elle avait deux tours de cordons. Papa n’a donc pas pu non plus coupé le cordon … Dommage, mais c’est comme ça

Vu la rapidité des événement, le ballon j’ai pas eu le temps. Par contre j’avais un coussin de maternité avec moi – bien sympa pour se caler sur le lit d’accouchement. ET la playlist, il y avait de la musique dans la salle d’accouchement et elle me plaisait plus bien. Pantouflette a donc vu le jour sur « Marilyn et John » de Vanessa Paradis et « Le premier jour du reste de ta vie » de Étienne Daho. La 1ère parle d’une création de chanson autour d’un mariage d’une étoile et d’un lion, Pantouflette est lion, et la 2nde le titre parle de lui même. J’aime bien ces coïncidence.

Pour la restauration, j’avais vraiment pas faim. J’avais tout de même manger 2 bananes avant de partir de la maison … je les ai vomi un peu plus tard, une fois la péri posée. Par contre, je n’ai pas eu le droit de boire et franchement ça c’était dur – d’où mon conseil de tester le gout de son brumisateur en faisant sa valise de maternité.

Doudou n’a pas fait le peau à peau. Il est préconisé que ce soit la Maman qui le fasse, alors je l’ai fait en même temps que la tétée d’accueil. Mais Doudou était juste à coté de nous, émerveillé par sa nouvelle princesse.

J’ai eu très peu de toucher vaginaux car tout à été très vite. J’ai eu deux sages-femmes – étant arrivée à la relève- puis le gynéco dont la présence était obligatoire car Pantouflette était estimée à + de 4kg, ce qui s’est avéré vrai – Elle faisait 4,440kg pour mémoire 😉

Aide médicale.

  • J’aimerai que tout se passe naturellement, mais si cela dure longtemps et que le bébé ou moi-même en souffrons, je suis ouverte à l’injection d’ocytocine par exemple.
  • Je n’ai pas peur des piqûres et si la péridurale peut me soulager je l’accepte à bras ouverts.
  • Cependant, je suis à l’écoute des conseils que les sages femmes pourront me donner pour me soulager avant qu’elle soit poser et je mettrais en action ce que j’aurai appris en haptonomie ou pendant mes cours de préparation à l’accouchement.
  • Pendant la pose de la péri, la présence de Doudou sera en fonction de ses sensations du moment – pas besoin de soutien je suis une warrior, par contre :  pas envie de le récupérer dans les pommes !

Je n’ai pas eu de déclenchement, l’accouchement s’est déclenché naturellement 12jours avant la date du terme.

J’ai eu ma péridurale. l’anesthésiste était un gros con mais bon on m’avait prévenue. « VAs falloir se détendre Madame » « Je peux pas j’ai une contraction » « OH ben à un moment faut y aller hein » … Je lui aurai bien cracher à la gueule en lui disant que la contraction dure ne moyenne une minute …ET une fois posée, il me balance « C’est comme ça qu’on fait des connerie ». Me laissant dans l’interrogation : vais-je avoir besoin d’un blood-patch à la suite de cette péri ? La question est pas restée longtemps dans ma tête, j’allai devenir Maman et j’étais contente ! Et aucune complication est venue embêtée par la suite.

Pas eu le temps de mettre en place les conseils de mes sages-femmes, tout a été trop vite. Doudou a presque été déçu de ne pas avoir eu la possibilité de mettre en action l’hapto. Personnellement, je me dis que c’est aussi tous les trucs du quotidien où il jouait avec Pantouflette encore dans mon ventre qui a fait qu’elle soit descendue rapidement, que mes ligaments étaient détendus etc …

Doudou n’était pas là pendant la pose de la péri et tant mieux vu comment cela s’est passé.

Accouchement.

  • Je souhaite en salle d’accouchement une lumière douce, apaisante et respectant mon intimité (Dehors, les gros projo sur ma zone d’action)
  • J’aimerais dans la mesure du possible éviter les forceps et la ventouse.
  • Si je peux passer à coté de l’option Episio, j’apprécierai.
  • Je souhaite être guider par le corps médical de façon bienveillante (me félicitant quand c’est bon, et me recadrant calmement si nécessaire – ça le sera sans doute en connaissant face à la douleur)
  • J’aimerai éviter qu’on presse sur mon ventre pour expulser le bébé s’il n’y en a pas besoin – Je ne suis pas un tube de dentifrice !

Niveau luminosité, on était bien. Pantouflette a commencé à m’avertir de son arrivée assez tôt, on est partis à la mater avec le levée du soleil. L’accouchement s’est déroulée à midi à la lumière du jour.

Les forceps et l’épisio, j’ai pas eu le choix. Le coeur de Pantouflette était taquin. Je n’ai pas vécue cela comme une amputation ou autre, juste comme une évidence face à l’arythmie cardiaque que présentait ma fille.

J’ai eu la chance d’avoir un personnel soignant génialissime ! Humain, papotant de tout, aux petits soins. On avait de réels temps de discussions avec nous. Je ne sais pas si ce bonheur est du à la petite taille du service – on était deux à accoucher ce jour-là. Ca a rendu le moment encore plus sympa, car ça nous tenait à coeur de connaitre un peu les personnes avec qui on allaient mettre notre enfant au monde.

Arrivée de bébé

  • J’aimerais garder ce fond de musique que bébé connaîtra afin qu’il « connaisse » un peu l’extérieur
  • Le peau à peau sera avec Doudou, afin qu’il prenne le temps de connaître notre petite merveille pour de vrai et plus avec mon ventre entre eux deux !
  • La tétée d’accueil, je ne sais pas encore. Ne souhaitant pas allaiter, je ne souhaite pas « éveiller » une frustration pour le bébé du genre « c’était cool ? c’est con mais c’est fini 😀 »
  • Je souhaite faire don du cordon à la recherche. C’est une cause qui me tient à coeur dans la lignée de mes dons de plaquettes et plasma régulier ( hors période de grossesse évidemment)

Pour la musique comme je vous l’ai dis. On a gardé la musique de la mater. Elle n’a pas eu l’air déboussolée. Même si elle n’a pas respiré de suite, je doute que ce soit du à la musique qui n’était peut-être pas à son goût.

Le peau à peau a été fait par moi comme je vous l’ai dit. mais la présence de Doudou était belle et bien là. Tout heureux de sa merveille.

La tétée d’accueil je l’ai faite. Car à la fin de ma grossesse le choix de ne pas allaiter n’était plus vraiment si clair. Je m’étais donc dit que je faisais la tétée d’accueil et voir si la magie opérée. La magie n’était pas là … Je n’ai pas eu mal, ni autre … Juste j’ai pas accroché … Nous sommes donc devenus amis avec le biberon.

Pour le don de cordon, je vous avoue que c’est mon regret. Je n’en ai pas parlé. J’étais tellement focalisée sur mon accouchement qui est arrivé plus tôt que prévu et c’est passé assez rapidement que j’ai zappé … Dommage.

En cas de césarienne.

  • Je souhaite que le papa soit là à nos côtés à tous moments et rester consciente (quoiqu’en bien shooter, soyons francs)
  • Le peau à peau avec son papa sera également fait après les soins.
  • En salle de réveil, j’aimerais avec la présence de mon mari et de notre bébé si possible.

Pas de césarienne, mais bien un accouchement par voie base pour un 1er bébé de 4,440kg – oui je me répète.

Séjour à la maternité.

  • Je souhaite une chambre seule, claire et avec 2/3 chaises pour mes visites
  • J’espère ne pas devoir confier Mini-Doudou à la nurserie, mais suivant ma fatigue j’y céderai peut-être.
  • Pour l’apprentissage des soins (bains, couches, nettoyage du cordons) nous souhaitons le faire avec le Papa dans le calme toujours avec notre musique de fond. Que tout le monde trouve ces marques dans le calme
  • Si des examens sont nécessaires sur Mini-Doudou, nous souhaitons être présents lors de ceux-ci.

J’ai bien eu ma chambre seule, avec une chaise et un fauteuil. Il manque donc deux chaises à l’appel. Mais elles m’ont pas du tout manquée. Limite parfois je regrettais d’en avoir une, quand la visite de quelqu’un se prolongeait.

Pantouflette n’a pas été en nurserie du tout. Doudou est resté dormir avec nous toutes les nuits et ça a été un réel confort. On était au top tous les 3 ensemble !

Pour l’apprentissage à trois et en musique, tout a été nickel. Les puéricultrices avaient vraiment le temps de rester avec nous. Il n’y avait que 7 chambres d’occupées, et donc on sentait qu’elles étaient zen au niveau du timing.

Nous n’avons pas lâché Pantouflette de tout le séjour. Nous avons donc été là pour toutes les interventions, Guttry, test diabète -du à son poids- …

Soins et Allaitement.

  • J’aurais mes propres produits pour bébé, mais je serai à l’écoute de conseil si un des produits n’est pas adapté.
  • Je ne souhaite pas allaiter.

Au final, j’ai fait avec les produits de la maternité. C’était plutôt bien.

Et je n’allaite pas, j’ai apprécié que mon choix soit accepté par l’équipe qui n’a eu aucun propos moralisateur ou malvenu.

file_main_image_14091_1_grossesse_cache_640x360

Mon avis Livre : « Mon corps après Bébé » de Dr Bernadette de Gasquet

51klOFXyBSL

Quatrième de couverture

Votre corps qui a fourni beaucoup d’efforts pendant la grossesse et l’accouchement a besoin que vous vous occupiez de lui. Ce guide est le seul à traiter des premières semaines, si importantes pour tout votre avenir gynécologique et sexuel et pour l’épanouissement de toute la famille. Il vous aidera dans ce démarrage de la vie avec bébé, souvent gâchée par des craintes, des tensions, des douleurs pourtant évitables. Vous apprendrez à : acquérir les bons réflexes pour protéger votre périnée et ne pas distendre vos abdominaux, adopter les bonnes positions pour porter bébé, le baigner, le bercer, le nourrir ; éliminer la grossesse en stimulant le drainage, le transit, les organes de détoxication ; remettre en place et refermer le bassin, soulager les douleurs dans le dos, la nuque, le bassin, le périnée grâce aux bonnes postures et quelques accessoires essentiels ; refaire une ceinture abdominale et éviter les diastasis ; savoir se détendre et s’étirer, bébé au sein, ou dans les bras ; se remuscler sans risques (dos, abdos, périnée, cuisses) et préparer la reprise du sport ; adapter les postures pour une sexualité épanouie, sans crainte et sans douleurs ; profiter de bébé et valoriser votre féminité de maman.

Mon avis

On m’a offert ce livre après mon accouchement. J’ai été étonné de découvrir qu’on pouvait faire des choses avant les 6 semaines, avant la fameuse rééducation. Je me suis mise à la lecture directement.

Déjà le fait que ce soit une docteur qui l’a écrit, ça me rassure. Elle serait spécialisée dans la rééducation périnéale, ça tombe bien j’en ai plus ou presque lol !

Alors si la 1ère partie m’a un peu « barbée » – en gros ils te disent que dans toutes les autres cultures la nouvelle mère reste allongée, ne fait rien et prévient ainsi toutes descente d’organe et donc ils t’invitent à faire de même en ne jouant pas les WonderWomen. Ils sont bien sympa, mais je me vois pas rester allongée toute la journée dans mon lit, voyant ma fille que pour ces biberons et laisser Papa gérer tout le reste – appart, couches, pleurs, endormissement, bain … Surtout qu’on a pas toute ma chance , celle d’avoir le Papa à la maison pour le 1er mois de Doudounette. Bref, je me suis reposée, mais je n’ai pas suivi à la lettre cette 1ère partie.

Les parties suivantes sont bien plus intéressantes. Avec un petit cours d’anatomie qui t’explique ce qu’il se passe dans ton corps et te permet de mieux comprendre certaines sensations – tmtc si tu as déjà accouché. Ils t’expliquent également : l’importance de la respiration pour remettre en route tes abdo (ou ce qu’il en reste), renforcer ton périnée (ou ce qu’il en reste).

J’ai adoré la partie exercices. Alors j’ai adoré mais j’ai pas encore vraiment tout pratiqué. Mais c’est vrai que les quelques mouvements montrés et appliqués m’ont fait du bien, notamment les exercices de pont ou relevée de bassin qui m’ont permise de me défaire de cette sensation de « pesanteur » au niveau de ma cicatrice.

En conclusion

Je vous conseille de consulter ce livre. Une lecture en diagonale me semble suffisante. Personnellement, je le prêterai aux copines quand elles en auront besoin 🙂

Il me reste encore 3 belles semaines pour mettre en pratique et après en route pour la rééduc. On verra si la sage-femme pense que les exercices proposés ont été bénéfique.

S2 – Atterissage en douceur

Un petit article succinct pour vous donner des nouvelles.

Nous sommes de retour à la maison. Nous prenons nos marques. Quel bonheur de pouvoir retrouver son chez soi, son canapé, son lit et pouvoir installer Doudounette dans sa chambre. Nous pouvons enfin recevoir les personnes correctement en laissant Doudounette tranquillement dans son lit à dormir.

Nous avons de la chance, entre un enfant très calme et un papa qui reprend que le 10 septembre. Nous avons le temps de nous apprivoiser et de nous organiser. Je pense pouvoir dire que nous formons une bonne équipe. Petit à petit, nous nous connaissons et chacun apprend de l’un et de l’autre.

Les Sage-Femmes du PRADO sont passées, rien à signaler. Doudounette va bien, moi également. C’est franchement un plaisir de les recevoir et de discuter avec elles de nos interrogations, notamment au niveau du bain. Nous n’avons pas de plan à langer dans la salle de bain. Suite à leur conseil nous prenons donc le bain sur l’îlot de la cuisine sur lequel nous installons la baignoire et le matelas à langer et hop c’est parti. Clairement ce genre d’astuce impossible à donner si tu ne connais pas l’environnement dans lequel les parents vivent.

Doudounette prend son rythme biberon toutes les 3/4h en journée, dernier biberon a minuit/1h et puis je me lève si elle ne s’est pas réveillée avant à 5h  pour lui donner le 1er biberon de la journée – sur conseil de la sage femme bien sur, Doudounette n’est pas à plaindre niveau poids avec son 4,5kg à son actif, bien sur pour des bébé plus petit 5h entre deux biberons cela peut paraître énorme. Elle est adorable et s’endort directement après avoir engloutie son 90cc de lait.

Pour l’instant, pas d’ombre au tableau de mon coté. Peut-être une petite nostalgie de ce ventre rond dans lequel je la sentais gigoter, mais tout cela est compensé quand je vois son papa s’occupant d’elle avec tellement d’amour et de douceur. J’avoue il m’impressionne, il a appris rapidement les bons gestes et fait preuve de patience quand elle lui fait cadeau d’une couche bien pleine.

Entre lui et moi, j’ai l’impression que le lien est encore plus fort. C’était une des choses qui me préoccupait le plus durant la grossesse : comment va évoluer notre couple après ? Je me sens encore plus amoureuse, fière de lui, sans doute un mix entre les hormones et les moments de l’accouchement où il a su être présent et me rassurer sans dire un mot, juste par sa présence et ces gestes.

Bref vous l’aurez compris chez moi à Doudouland, une douceur de vivre s’installe. En espérant qu’elle dure le plus longtemps possible.

dyn007_original_290_220_jpeg__a2347b707b2c272e10c91607f8430518

S1 : Mes TRUCS pour d’un bien bel accouchement

Je suis passée de l’autre coté de la barrière :

 JE SUIS MAMAN !

Je tenais d’ailleurs à remercier tous vos petits messages sous le dernière article, ça fait chaud au cœur !

Le blog de « Grossesse » va donc basculer en blog de « Parentalité ». Nous verrons bien comment viendront les choses ici, mais on parlera surement de mes nouvelles aventures de Maman et puis sans doute que des sujets annexes viendront compléter tout ça ! Comme d’habitude, on fera cela au feeling, cela ne devrait pas vous surprendre vous commencer -peut-être à me connaitre !

Maintenant parlons du sujet du jour : mes trucs d’un bien bel accouchement – bien sur ça n’engage que moi et tout cela est en fonction de mon vécu 😉

Je fais partie des chanceuses qui ont eu le droit à une grossesse idyllique et un accouchement au top. D’ailleurs, je reviendrais peut-être sur ma décision, et je vous raconterai sans doute ce moment fort en émotion quand je le sentirai.

  • L’homéopathie, c’est top MAIS ça donne soif

L’homéopathie m’a aidé en fin de grossesse à maturer mon col et je pense que cela à jouer sur l’arrivée de Bébé un petit peu en avance sur son terme. MAIS là je parle de l’homéopathie qu’on m’avait prescrit pendant le travail. L’homéopathie est très sucrée et personnellement ça me donne soif … Problème : en salle d’accouchement impossible de boire un grand verre d’eau ! Et voila comment se retrouver avec la bouche pâteuse pendant 6h !

  • Goûter son brumisateur

La suite logique de mon 1er point ! Vu qu’on ne peut pas boire, on nous propose de « boire » au brumisateur – rien que ceci est une blague non ?. En tant que bon élève, j’avais pris MON brumisateur dans mon sac et hop ni une ni deux, voilà Monsieur en train de me brumiser la bouche … SAUF que le brumisateur que j’avais choisi – URIAGE pour ne pas le citer – est clairement DÉ-GUEU-LASSE ! Donc oui, goûter son brumisateur avant en le choisissant n’est pas si déconnant que ça – essayez de faire ça discrétos dans la parapharmacie, on risque de vous prendre pour une dingo sinon.

  • La boite à Papa

On en a parlé ici, elle a clairement eu le succès escompté. En plus de l’effet de surprise du Papa quand vous lui annoncez de prendre aussi ce carton emballé de papier journal « QUOi!?! Mais c’est quoi ? » et toi tout en contractant tu réponds juste « Réfléchis pas ! Prends et conduis jusque la mater ! »

Elle nous a clairement permis de nous occuper, elle a ponctué quasi tout mon travail. Et quel bonheur de voir le sourire du futur papa à l’ouverture de chacun des petits cadeaux – surtout quand tu es sous péri et que tu vois les contractions arrivées et que tu les sens plus.

  • Papoter avec les sages femmes, auxiliaires puéricultrice, anesthésiste, gynécologue

Je suis une bavarde, Monsieur aussi. On adore interroger les gens et essayer de les connaitre un peu plus. Encore plus quand ces personnes-là donneront vie à notre future fille. Avec mon conjoint, nous avons donc papoté avec tout le monde, « voyageant » d’expériences en conseils en anecdotes … Bref on a adoré passé ce moment avec ces personnes qui nous on donnait un peu d’eux alors qu’on était en train de vivre un des moments les plus marquants de nos vies

  • Être disciplinée

J’ai toute confiance dans le corps médical. Donc quand on me dit quelque chose je l’applique du mieux que je peux pour leur rendre la tache plus simple et la mienne aussi par la même occasion.
– On me dit d’attendre de contracter toutes les 5 minutes pendant 2h avant de partir à la maternité. Pas de soucis si c’est toutes les 6 minutes je ne bouge pas – enfin si dans les fait j’ai été prendre un bain pour voir et ça a bien fonctionné je me suis mise à contracter toutes les 3 minutes.
– On me dit d’attendre que le Bébé me gène vraiment pour les appeler pour commencer la poussée. Pas de soucis, j’attend qu’il me gène bien pendant 30min pour m’assurer qu’il ne puisse pas me gêner plus et appeler vraiment au bon moment et gagner des minutes à la poussée
Ca a surpris le corps médical mais au fil des conversations -cf point du dessus- ils ont compris comment je fonctionnais et on a fait une super équipe

  • On éteint son portable

J’allai l’oublier et pourtant je pense que c’est le plus important ! Vivez le moment ! Vous aurez bien assez de temps pour le raconter ensuite à toute votre famille, amis etc !

Voilà pour la partie accouchement. Je vous ferais surement un article sur le même format sur le séjour à la maternité, si cela peu vous intéresser 😉

Et vous vous avez des petits trucs comme ça qui vous a fait vivre un bel accouchement ?

Accouchement-1-610x366

38SA – La boîte à Papa

Nous y voilà !

Dès que j’ai su que j’étais enceinte, je savais que j’allais en faire une. J’avais découvert le concept avec une vidéo de Mariel du Blog de Néroli, et c’est tout à fait le genre de truc que j’adore faire ! Enfin j’ai fini cette petite boite qui pour moi  est importante.

Importante ? Et oui, je suis fan de symbolique et de tralala, j’aime faire des petits cadeaux lors d’événement particulier ! Ces petites choses en plus qui construisent des souvenirs. Et la venue d’un enfant, pour un moment particulier c’est LE bon moment particulier !

Kécecé ?

Résumé rapide pour ceux qui auront pas cliqué sur le vidéo et qui ne connaissent pas le principe.

Une boite à Papa, c’est une box créée par les mamans pendant leur grossesse pour le Papa pour les « remercier » de tout ce qu’ils ont vécus pendant la grossesse et pour ce qui va suivre. A l’intérieur, le papa trouvera des cadeaux sans forcément une grande valeur, souvent plus de symbolique d’ailleurs que financier. Chacune y met un peu ce qu’elle souhaite, il n’y a pas d’obligation, juste de se faire plaisir et observer la surprise de Papa

Ma Boite à Papa

Alors qu’est ce que j’y ai mis dans cette boite à papa ?

  • Tout d’abord un carnet ! Pour ceux qui me connaissent, ils savent que J’ADORE ES CARNETS ! Dans ce carnet, il y retrouvera les résumés des cours de préparation à l’accouchement, un résumé de nos cours d’haptonomie, mon traitement homéopathique durant le travail – dont il sera le garant une lettre de son futur enfant et il aura l’obligation d’y noter les informations importantes tout au long de l’accouchement. Ce carnet deviendra la mémoire de ce jour, un vrai journal de bord
  • Un pochon avec le fameux traitement homéopathique à m’administrer tous les 15 minutes ! Au Boulot !
  • Des gobelets Papa -Maman. En plus de la symbolique prônant notre nouveau statut de nouveaux parents, mon coté écolo s’est exprimé … On va en boire beaucoup de champagne d’eau à la maternité alors autant avoir notre gobelet attitré histoire de pas utiliser 50 gobelets en plastique lors de notre séjour. Et puis en soirée ça fera son petit effet ! Le + : j’ai trouvé le même gobelet au nom de l’enfant, j’ai trouvé le clin d’œil sympa, même si c’est pas pour demain qu’il l’utilisera.
  • De quoi éviter la crise d’hypoglycémie : des Mars et des Smarties, est-ce essentiel que je vous dise que Monsieur aime le chocolat ?
  • Un super magazine plein de jeux d’été, le genre de trucs que j’achète jamais mais qui je suis sure nous servira soit pendant le travail ou pendant mon séjour, faut bien s’occuper l’esprit… Il parait que la douleur est un message, et en étant occupée mon cerveau peut détourner ou atténuer ce message, qui ne tente rien n’a rien. Enfin si Doudou veut bien me le prêtait
  • Une BD clin d’œil, « Le Guide du mauvais Père » évidemment à prendre au 2nd degrés ! J’adore cet auteur dessinateur pour ceux qui ne connaissent pas, foncez de suite découvrir son travail !
  • Un jeu de cartes … Ça peut paraître con, mais oui, nous n’en avions pas et je me suis dit qu’une petite bataille ou un pouilleux en salle de travail, ça sera superbe ! Et puis bon, une famille sans jeu de carte ça existe pas franchement !
  • Des vitamines ! En espérant que l’enfant prenne exemple sur moi qui faisait mes nuits dès mes 10 jours, quel enfant exemplaire je faisais !
  • Et surtout le clou du spectacle : Un tee-shirt « Super Papa depuis Août 2018 » brodé main s’il vous plait Messieurs- Mesdames ! Oui après avoir tricoter une couverture de 60×80 alors que je ne savais pas tricoter … J’ai brodé un tee-shirt alors que je ne savais pas broder ! Vous avez devant vous le fruit de 4h de travail ! Ça me fait beaucoup rire, mais j’adore la symbolique de ce truc-là. Je trouve ça mignon, et même s’il ne le mettra qu’à la maison – c’est pas du grand art, faut l’avouer – j’ai la fierté de l’avoir fait moi-même.

Voilà pour cette petite boite pleine de surprise. Je pense qu’il ne s’en doute absolument pas. Je pense qu’il sera assez surpris quand je vais lui dire de prendre ce gros carton avec lui pour la salle de travail, il va se demander ce que c’est et c’est bien ça le jeu non ?

Et vous ? Des boites à Papa, vous en avez fait ? Qu’est ce que vous aviez mis dedans  ? Comment trouvez-vous mon contenu ? 

36SA – Survivre aux chaleurs enceinte

Que vous êtes enceinte ou pas, ça n’a pas pu vous échapper : IL FAIT CHAUD ! Tout du long de ma grossesse, j’ai entendu « Wouah , tu vas faire tes deux derniers mois sous la chaleur, bon courage » -pour rappel ma date de terme est au 26 août. Et oui ces deux derniers mois, je les ferais sous le soleil … Enfin, c’est le soleil breton … Donc tout est relatif, disons qu’un été breton n’est jamais vraiment assuré tant qu’il est pas lancé.Cette année, il aura mis un peu de temps mais il a bien lancé les hostilités. Depuis 2-3 bonnes semaines, les températures s’affolent et les Bretons ont chaud très chaud.Je vais pas vous mentir, je ne souffre pas tant que ça de la chaleur. Je pensais que ça serai plus dur. Alors je me suis dis que j’allai vous en parler de mes astuces

  • Sortir après 16h
  • Manger de la pastèque, du melon et des pêches !
  • Se trimbaler avec un brumisateur
  • Se vêtir que de robes et de trucs amples – perso, je ne m’habille plus qu’en robe
  • Adopter le chapeau
  • S’hydrater : jamais sans ma bouteille
  • Prendre des douches à 38° pour avoir l’impression que les 30° ambiant sont « frais »
  • Profiter de la piscine
  • Se laver les mains avec de l’eau froide !

Perso, je fuis les endroits plein de foule (sauf lors des matchs de l’équipe de France) et les endroits climatisés … Ça me fait éternuer. Bien sur, on pense à la crème solaire. Mon petit bonheur fraîcheur : doucher ma jument en fin de journée, mais ça s’est inexplicable. Et vous, c’était quoi vos astuces ?

33SA – Constat : je suis le stéréotype de la femme enceinte !

Je dois me rendre à l’évidence, ça fait un peu plus d’une semaine que je suis en arrêt et je suis devenue en un claquement de doigts le stéréotype de la femme enceinte …

Et ce que ça me réjouis ? Moyen. Est-ce que je vais changer ? Non. Pourquoi ? Parce que ça me plait bien ce petit rythme de vie pépère à profiter de ce moment.

Je vous parler de ma non-envie de partie en congé maternité dans l’article d’il y a deux semaines. Et bien, j’ai pas eu le choix, alors je fais avec et je fais en sorte de bien le vivre.

Alors c’est quoi ces points qui font de moi « LA » femme enceinte par excellence :

  • Je me lève exprès pour voir La Maison des Maternelles »

Oui oui oui je me lève exprès à 9h20 pour voir cette émission, je les aime bien. J’aime les sujets abordés, le non-jugement de l’émission, Agathe Lacaron et son équipe. Quasi tous les sujets m’intéressent. Bref je commence la journée en douceur.

  • Je tricote

Je vous ai laissé sur un teasing de folie à la fin de mon dernier article. Et oui, je me suis mise à tricoter, j’ai appris dès mon 1er jour d’arrêt sur Youtube et depuis on ne m’arrête plus. Objectif : Une couverture de 60×90 pour Mini-Doudou, que je vais broder. On en reparle rapidement je pense.

  • Je fais des petites siestes.

20-30 minutes après manger dans le silence, dans mon canapé. Je ferme les yeux et je profite du moment. Tout simplement.

  • Je passe ma vie en robe ample et basket au pied ou claquettes

C’est mon uniforme jusque la naissance j’ai décidé. C’est tellement agréable de rien avoir de collant contre sa peau – en plus avec ces températures.

  • Je lis des livres sur les enfants. 

Je suis d’ailleurs en train de lire un qui est très intéressant. je pense que vous le retrouverez dans un article du mercredi très bientôt, il se prénomme « Le cerveau de votre enfant » et nous aide à comprendre les réactions de l’enfant et surtout comment bien réagir en toute bienveillance

Résumé : Que se passe-t-il dans la tête de votre enfant ? Il pique une colère dans un magasin. Il refuse de s’habiller. Est-il en train de vous tester ? Non ! C’est simplement son cerveau qui grandit, se modifie et mène la danse. L’éducation n’est pas une lutte de pouvoir, mais un accompagnement bienveillant, aimant et intelligent. Les dernières découvertes sur le cerveau des enfants de 0 à 12 ans jettent une lumière nouvelle sur leur comportement.

  • Tout le monde vient prendre le café

Tous les jours, j’ai de la visite. Mes copains, mes collègues, mes parents, mes beaux-parents. Bref j’ai même fait un planning de visite afin de pas avoir plusieurs personnes le même jour.

  • Je jongle avec les rdv médicaux

Entre mes rendez-vous de préparation à l’accouchement qui commence cette semaine, la dernière écho, la dernière séance d’haptonomie avant la naissance, les rendez-vous sage-femme à l’hopital, l’anesthésiste … Bref vous voyez le genre.

  • J’ai lancé le jeu des pronostics pour le bébé

Sexe ? Prénom ? Date de naissance ? Taille ? Poids ? Où sera Papa au moment M ? Oui, tout est passé au crible – d’ailleurs si vous voulez jouer aussi n’hésitez pas à me laisser vos impressions en commentaire.

  • Je fais du shopping

En même temps je suis pas aidée avec les soldes et bim 120€ mercredi entre des petites tenues chez Tape à L’Oeil, des pyjamas chez Z et une ombrelle chez Orchestra. Voyons, le bons cotés des choses Mini-Doudou est fringué, je n’ai plus de pied à mettre dans une boutique de fringues… Normalement …

Je suis allée jeudi à Maisons du Monde pour voir pour remplacer un plateau que j’avais cassé. J’en suis ressorti pour 151€, j’ai refait la déco du salon (tapis/ jétés de canapé/nappe) et j’ai craqué pour de la déco pour la chambre. Pour me donner bonne conscience, je me dis que tout était à -50% voir -70%. C’est bien connu en période de soldes les femmes ne dépensent pas d’argent;, elles font des affaires 😉

Et vendredi, je suis tombée sur une vente privée Aden+Anais et pour 50€ j’ai eu : 10 langes, 1 gigoteuse et 3 bavoirs. Moi qui entend et vois parler de cette marque à tout bout de champs, fallait bien tester ! 50€, c’est même pas le prix d’une gigoteuse chez eux normalement … Et j’avais qu’une TOG 3 – alors même si on dit que bébé doit être bien emmitouflé, je pense qu’une TOG 1 me servira aussi pour la Guadeloupe par exemple. Au pire je revend au même prix.

  • Par contre, je ne grignote pas !

Et ça c’est un peu ma fierté – pour l’instant. Je ne me laisse pas alpaguer par une barre en chocolat ou une tarte à la fraise. Je reste « healthy ». J’ai pris du point certes mais ça se voit peu sur ma silhouette hormis ce joli ventre rond. Je tiens à garder la barre. J’ai deux étages à monter et descendre quotidiennement, j’ai pas envie d’exploser les compteurs et devoir le gravir en 3 coups.

Bref je suis heureuse. Je profite. Je me sens reposée, calme, contente de l’aménagement de l’espace de mini-doudou. il ne reste plus qu’à prendre le siège auto et la poussette ainsi qu’une baignoire … Je suis sereine.

Je vous laisse, mon tricot m’attend 😉

01_ventre-de-femme

 

Du bonheur en barre ! Merci DeboBrico et Made in Velanne

Oui oui oui, je vous gâte en article du mercredi ces derniers temps. J’ai envie de garder ce petit format pour les petites choses du quotidien. Je garde le lundi pour LE gros article « sérieux » de la semaine et l’article du mercredi est plus improvisé – d’où le fait qu’il n’y en ai pas tous les mercredis – en tout cas pour l’instant, (je pense qu’il sera de plus en plus régulier étant donné que je suis maintenant en arrêt).

Dans l’article du mercredi, on a parlé de Wonder Achat de linge, de fût de bière et aujourd’hui je vais vous parler de Doudou tout doux.

Et oui ! J’ai gagné le concours de DeboBrico  pour ces 6 ans de blogging. Les concours j’y participe au petit bonheur la chance et je ne pense jamais vraiment les gagner. Et parfois l’inimaginable se produit : JE GAGNE !

DeboBrico, dois-je vraiment encore la présenter ? Personnellement depuis que je traîne sur la blogo parentale – depuis quelques mois – je ne loupe pas un de ces articles. Simplicité, bienveillance, et générosité sont au programme de chacun de ces articles.

J’ai donc reçu en début de semaine un adorable Doudou ! Le 1er de Mini-Doudou ! Oui j’ai pris le parti de n’acheter aucune peluche et autre doudou, laissant le plaisir à la famille, copains et autres visiteurs de remplir le berceau à leur guise. Est-ce que ça fait de moi une mère indigne ?

Ce concours était en collaboration avec Made in Velanne, c’est donc du made in France, fait main et la qualité est exceptionnelle. Je n’en doutais point en gagnant le concours, mais maintenant que j’ai la « bête » entre les mains, on sent vraiment que c’est du doudou de compétition. Il est grand (25cm de long quand même, oui oui oui j’ai mesuré), il est texturé, il est doux, facile à prendre en main … Bref du bonheur en barre ! Elle ne propose pas que des doudou, elle propose même des tonnes de choses plus jolies les unes que les autres… Je vous laisse aller voir !

Allez hop c’est parti, je vous montre la beauté de ce beau nuage ! Ça me donne envie de craquer pour en acheter un 2ème mais je vais attendre que Mini-Doudou le choisisse en Doudou favoris quand même !

Petit bonus, il ira parfaitement avec la surprise faite main que je prépare à Mini-Doudou. Une vraie aventure vu que j’ai appris la technique sur YouTube e cela que depuis jeudi dernier. A votre avis qu’est ce que je prépare ?  TEASING DE FOU

MERCI DEBO ! ET MERCI MADE IN VELANNE

Petit disclaimer : je n’avais aucune obligation d’en parler ici, je le fais vraiment par pur plaisir de vous partager mes petits bonheurs anecdotiques mais qui font que la journée est encore plus jolie

30SA – État des lieux et état d’esprit !

Nous y voilà !

Mon esprit est maintenant bien au courant que nous allons avoir un enfant ! Youpi ! Il était temps ! Je pense que j’avais besoin d’un petit coup de pouce qui m’a permise de passer du ventre rond au ventre rond qui va devenir un Bébé qui va vivre avec nous.

Alors quel a été ce coup de pouce ?

Les achats pour Mini-Doudou ! J’avais donné comme deadline le retour de Croatie et nous y voilà. Le week-end suivant, nous avons donc fait une virée à Ikea (comme prévu).

Dans la journée, le lit, la table à langer, le fauteuil et le lustre (que je rêvais de mettre chez moi depuis des années, voilà c’est chose faite) étaient montés et avaient trouvé leur place dans la chambre de Mini-Doudou, qui jusqu’ici était la chambre d’amis saouls.

Adios le vieux clic-clac, Bonjour la chambre de Mini !

Depuis, tout ça est devenu vraiment concret. Dans la foulée, un tapis trop chou est venu orné le sol, des boites de rangements ont fait leurs apparitions, et des rideaux crèmes sont venues éclaircir cette pièce. Le changement est radical, voir magique. Je me suis étonnée en y jetant un coup d’œil à me dire « c’est parti, c’est pour de vrai, bientôt TU seras là »

Cette pièce est consciencieusement gardée fermée pour garder la surprise – et c’est pour ça qu’il faudra attendre la naissance de Mini-Doudou pour que je vous partage les photos. Mais lorsque nous sommes seuls à la maison, nous y passons régulièrement. J’y passe mes dimanches après-midi confortablement installée dans ce fauteuil à me balancer doucement en lisant un bon roman. Je m’imprègne, je rêve et j’imagine tout ce qu’il va se passer dans cette pièce après.

Depuis je suis lancée, et j’ai investi : un transat d’appoint (celui-ci est d’occase, j’en ai repéré un autre …), des biberons, un mobile, une peluche musicale – j’adore coller la musique du mobile ou la peluche sur mon ventre quand je veux faire bouger Mini-Doudou ou pour calmer Bébé quand il est bien agité.

Le choix du siège auto

J’ai aussi affûté mon plan d’action concernant les sièges auto.

Doudou voulait absolument un siège rotatif – et il a bien raison, je pense – et il était hors de question pour moi de choisir sans passer au crible les crash test. J’ai donc passé du temps sur Sécurange et nous avons choisi : le Joie Spin 360°.  Mais j’avoue que l’idée de dépenser 300€ dans chacun des sièges en question et donc 600€ en totalité me refroidissait. Après tout, nous ne connaissons pas plus ce siège que par les avis que nous avons sur internet. Du coup, je suis retournée écumer le site de Sécurange, et je pense avoir trouver MON alternative !

Investir dans un Joie Spin 360°et prendre un cosy Nania Be One.

Le Nania a d’excellentes notes au crash test et il ne coûte que 40€, peut accueillir les enfants jusque 13kg, ça laisse une marge et il s’agit d’un des cosy les plus hauts donc niveau taille on est large aussi. Alors non, il ne va pas sur ma poussette mais c’est pas la fonction que je lui demande, un cosy est avant tout un siège auto, ne l’oublions pas !

J’y vois plusieurs avantages :
Financier : il coûte pas cher et il nous laisse le temps de voir si le Joie Spin 360 est vraiment essentiel dans la 2nde voiture .
Mobilité : quand Mini-Doudou passera du temps avec ces grands-parents, nous pourrons leur laisser le Nania. Le cosy est peu encombrant donc passera dans toutes les voiture – même la Swift de ma mère. Nous pourrons aussi l’utiliser si un des enfants des amis vient passer l’après-midi avec nous.
Facilité : en soirée quand on rentre à 2-3h du matin, je pense qu’on sera bien contents de mettre Mini-Doudou dans son siège auto dans la maison au chaud et pas se galérer sous la pluie – on est en Bretagne, n’oublions pas –  avec nos gestes de jeunes parents fatigués.

Les vêtements

Et oui, je cogite, je cogite et ça fume même.

Au vue des soldes fin juin, j’ai fait des wishlist longues comme le bras dans les différentes boutiques. J’attendrais le 29 juin pour craquer – jour de ma 3ème écho où je devrais en savoir plus sur le « calibre » de Mini-Doudou. Mais vous pouvez être surs que le soir même, je serais en train de checker lesquels dans mes articles sélectionnés bénéficient de réductions.

J’ai prévu de prendre :
– en naissance : 3 bodies manches longues, 2 pyjamas et 1 tenue
– en 1mois : 5 bodies manches longues, 5 bodies manches courtes, 7 pyjamas et 3 tenues
– en 3 mois : 5 bodies manches longues, 5 bodies manches courtes, 7 pyjamas et 3 tenues

Ajoutez à ça : 10 Langes, 2 gigoteuses

Pour l’instant, rien d’autre. Ça me semble déjà bien conséquent.

La liste de naissance

Oui oui oui, on ne m’arrête plus.

Forcément, en traînant sur les boutiques de puériculture, j’en ai croisé des choses. Alors j’ai pris la décisions d’alimenter au fur et à mesure ma listes sur Mesenvies.com de choses dont nous n’auront pas besoin dans l’immédiat du genre : chaise haute, parc, le fameux 2nd Joie 360° (si quelqu’un nous l’offre on sera bien contents), veilleuse, livres, jeux … Je vous passe les X chaises hautes mises dans la listes et remplacées par une nouvelle que je préfère – niveau design, niveau prix, …

Je ne dis pas que je ne craquerai pas pour quelques articles avant que je la partage à mon entourage mais au moins la liste sera faite.

Et maintenant …

J’ai gagné en sérénité, j’ai l’impression de mieux en mieux connaître le monde dans lequel je vais plonger. J’essaie de me centraliser sur l’essentiel en gardant en tête que Mini-Doudou sera unique et donc on aura forcément des ajustements. Je n’investirai pas dans une peluches aux bruits blancs tout comme je n’avais pas investis dans les bolas de grossesse. Je vais essayer de prendre le plus en occasion – d’ailleurs je recherche une baignoire. Je trouve certains prix aberrants, les bébés sont vraiment un marché à part entière …

Je me sens plus « Maman », j’aime sentir bébé bouger, j’aime faire partager cela à mon homme en lui faisant poser la main dessus ou en collant  mon ventre qui s’agite dans son dos lorsque je m’endors.

J’arrive à parler  et à me projeter après, et il m’est même venu une idée un peu folle : Partir en Guadeloupe en fin de congé maternité (10 semaines auxquels j’ai ajouté mes 3 semaines de vacances estivales). On en reparlera sûrement … Mais je trouve que ça serait une belle aventure pour finir en beauté. Ça fait longtemps qu’on parlait d’aller voir des amis qui vivent là-bas, alors pourquoi pas …

pregnant woman's belly