« T’es écœurante ! LOL »

Ou c’est « C’est injuste ». Ces phrases, je l’entend « fleurir » autour de moi depuis quelques semaines. Elle est généralement précédée par :

« Tu as eu une grossesse idyllique, un accouchement au top, un bébé super sage, et en plus tu as retrouvé ta taille fine. T’es écœurante »

Au début, je l’accueillais avec le sourire parce que les personnes le disent souvent sur le ton de la vanne et puis j’avais une certaine fierté en face de ce constat qui était quand même assez réjouissant.

Aujourd’hui, j’ai un peu plus de mal. Je ne réfute pas le fait que tout ce soit bien passé et que j’ai de la chance mais pour moi c’est le résultat aussi d’un état d’esprit positif et peut-être un peu d’organisation – coté santé tout allait bien évidemment, ça aide. Mais n’oublions pas que ce blog était là pour m’aider à prendre conscience de ma grossesse et des changements qui allaient se produire. Donc au début, j’ai quand du m’y faire à l’idée de cette grossesse – certes souhaitée mais ça fait toujours bizarre non ? Et puis on en sait pas trop ce qui nous attend.

Je ne me suis jamais considérée comme « malade » en étant enceinte. J’ai mis en place des choses pour que tout ce passe bien :
-des siestes régulières tous les jours pour contrer la fatigue,
-des séances de natation contre les maux de dos,
-des séances de papotages avec les copines pour le moral,
-des repas équilibrés pour ma santé et celle de bébé – et arrêter les choses trop acides pour ne pas avoir de nausées, moi qui adore le pamplemousse et les oranges pressées habituellement.

Nous avons aussi fait nos fameuses séances d’hapto (les résumés ici et ) pour que Papa prenne sa place durant ma grossesse, qui a su me relaxer, recentrer mon bassin quand y’avait besoin et qui a réellement tissée une relation Père-Fille. Papa le dit ouvertement aujourd’hui, ces séances lui ont permis de se sentir de suite à l’aise avec Pantouflette. Il n’a pas eu d’appréhension en la prenant pour la 1ère fois dans ces bras, ni en changeant la 1ère couche. Il la connaissait déjà et savait comment la « toucher », la prendre et la dorloter. Et ça a contribué à cette zenitude qui se dégage de notre petite famille, en plus du fait qu’il soit resté à notre côté le 1er mois de Pantouflette ! Royal !

J’ai parfois également l’impression que le fait que tout ce soit bien passé mais une barrière avec les futures mamans fatiguées par leur grossesse. J’entend de leur part « Tu peux pas comprendre ». Je ne sais pas où, ni comment me positionner. Je n’ai pas envie de « donner des conseils » sans qu’on me le demande clairement et me retrouver dans le rôle de la moralisatrice ou de Madame Je-Sais-Tout.

Dimanche dernier, ma belle-soeur -pas du tout enceinte- me lance un « Tu me filerais presque des complexes, tu es déjà plus fine que moi ». Certes, mais est-ce que c’est de ma faute ? Ce n’est pas de la sienne non plus. Les choses sont tellement qu’elles sont et puis c’est tout. ce genre de phrases ont en plus aucune valeur ajoutée, bref une phrase encore anodine mais qui raisonne quand même en moi. Comme si je devais m’en excuser …

Ces situations sont de plus en plus récurrentes. Je sais bien qu’il ne faut pas que je cède à la culpabilité, mais c’est parfois tentant.

Tout comme cette amie qui souhaite changer de travail à qui j’expliquais que je ne savais pas comment j’allai réagir en rentrant à 20h et à qui j’ai annoncé quelques jours plus tard qu’une entreprise venait de me faire une proposition par mail via un célèbre réseau pro en ligne, elle m’a répondu « Ça ne m’étonne pas, tu as toujours de la chance. Moi, ça m’arrive jamais ce genre de chose ». Certes, mais j’ai toujours un cv à jour dans ma clé USB, mon profil pro est à jour que les réseaux et particulièrement bien étoffé sur les missions que je réalise au quotidien, ce n’est pas noté « en recherche » mais ça ne m’empêche pas de passer 1 fois par jour pour regarder les offres -même quand je ne suis pas en recherche, juste par curiosité … Contrairement à elle, qui avant de partir en congé maternité c’était promis de faire tout son possible pour ne pas revenir mais qui n’a pas su se dégager du temps pour faire le nécessaire, elle m’a d’ailleurs demandée ce que je mettrai pour détailler son poste et dans quoi je la verrai. Je veux bien aider mais je suis pas Pole Emploi non plus ! C’est à chacun de trouver sa motivation.

J’aime pas cette image de Madame Parfaite, je ne suis pas cette personne. Je galère aussi à calmer Pantouflette quand je ne trouve pas ce qu’elle a et qu’elle pleure jusque 23h sans cesse à m’en couper l’appétit le soir. Je suis aussi fatiguée de ma journée. Je m’ennuie parfois dans mon congé maternité. J’ai aussi des tensions avec mes beaux-parents sur l’éducation de ma fille. Je cherche des occupations autres que la TV et la lecture quand Pantouflette dort. Elle fait ces nuits, mais il y a parfois des ratés et elles se réveille de temps en temps à 4h du matin – d’où parfois quelques commentaires bien matinaux sur vos blogs. Et j’ai sans doute retrouvé ma ligne rapidement car je ne prend pas le temps de manger le midi et que je passe mon temps à faire le ménage, à ranger, à me promener en poussette pour apaiser Pantouflette en début d’après-midi. J’ai aussi ces deux étages à monter avec le cosy ou la poussette – ce qui m’a amenée chez l’ostéo, j’avais des décharges en bas de la nuque du à un blocage total de mon omoplate à droite …

Écrire cet article me fait du bien. Avant, je m’en voulais presque. Mais au final, je pense que c’est sans doute mon coté « qui voit toujours le verre à moitié plein » qui me donne cette image de bonheur parfait et de wonderwoman … Alors que derrière, ce n’est pas toujours ça, mais je n’aime pas m’appesantir sur les difficultés et les côtés les plus sombres. Je préfère donner de l’importance aux sourires de ma fille, à ces yeux qui se remplissent de découvertes aux fils des jours, à ces temps où j’arrive à m’épanouir en congé mater, à tenir ce blog et échanger avec vous ici ou sur les votres, aux nuits complètes, à ces moments où Papa me laisse me coucher tôt pour me reposer et s’occuper de sa fille toute la soirée avec ces yeux qui étincellent de fierté. Et vous savez quoi ? Je ne compte pas changer cette facette de ma personnalité qui me permet de garder que le positif et de rester de bonne humeur – même quand je suis fatiguée que j’ai mal à la nuque et que je crève la dalle … Un sourire de Pantouflette et c’est reparti !

Vous avez aussi traversé ce genre de moment ?

glass-half-full-7398.jpg

Pour ceux qui se demandent où ça en ai pour mon changement de poste, ça suit son cours, les 2 1ers entretiens ont été concluants. J’en ai passé un nouveau jeudi dernier avec la responsable qui a fait la même formation que moi. Le courant est bien passé. Résultat dans 2/3 semaines ! On croise les doigts.

Publicités

6 réflexions sur “« T’es écœurante ! LOL »

  1. enfancejoyeuse dit :

    Je comprends que ça soit difficile pour toi ce genre de commentaires. Comme si tout tombait tout cuit. Dans la vie, il y a une part de chance et d’injustice, je ne dis pas. Mais il y a aussi et surtout une histoire de « karma » : j’envoies du bien, je reçois du bien. Je fais en sorte que ça marche, ça marche. En tous cas, moi je vois les choses comme ça 🙂 Courage quand tu reçois ce genre de réflexions….
    PS/Je croise les doigts pour le poste alors !

    Aimé par 1 personne

    • Caroline dit :

      Oui c’est ca ! L impression que c’était du tout cuit ! Je crois aussi beaucoup au karma ! ALors on va croiser les doigts pour le poste, en tout cas j’ai tout fait pour

      J'aime

  2. tobemummysite dit :

    Alors avec mon parcours pour avoir La Bête, ma menace d’accouchement préma et mon bébé RGO, je t’avoue que j’ai échappé à la jalousie des autres. Cependant, concernant le poids, j’ai eu le droit à ce genre de remarques. Ou même des « ah bon, tu as un bébé? On ne dirait pas », qui passaient bof (puisqu’enfin, b*rdel, j’étais maman). Puis j’ai fini par laisser couler car la maternité c’est souvent ça, les gens qui mettent leur nez où ils ne devraient pas, se permettent des remarques idiotes et sans fondement. C’est fou ce que ça fait causer, la maternité! Reste comme tu es, Enfance Joyeuse résume bien l’idée qui m’est chère: qui sème du positif récolte du positif, point! N’en déplaise aux jaloux!

    J'aime

    • Caroline dit :

      Merci pour ton témoignage ! C est ca, encore des remarques malvenues. Le fait d’écrire dessus, ca me permet de poser les choses et de continuer ma route, n’en déplaise à certain.

      Merci pour ta bienveillance et Bisous à toute la famille

      J'aime

  3. Claire dit :

    Oh oui ces remarques sont spéciales! J’ai aussi le « t’es écoeurante! Même pas de baby blues? » Alors certes, je remets mes jeans d’avant grossesse depuis un moment, j’avais mon poids d’avant grossesse en sortant de la maternité (en même temps, 7 kg de pris et 1 bébé de 4 kg sorti!)… L’allaitement a aussi aidé je pense!
    Notre bébé est aussi très calme et dort la nuit (un seul réveil vers 4 ou 5h) mais il dort bcp moins la journée !! Tout dépend sur quoi on se concentre ! (Enfin ces 2 dernières nuits ont été chaotiques donc bon, j’dois plus être si écoeurante! Lol)

    J'aime

    • Caroline dit :

      La c’est clair tu es encoure plus écœurante que moi si en plus tu dis que tu as pas eu de baby blues (moi non plus mais je le dis pas trop, je me dis que ça peut toujours arriver).
      Pour les nuits, Pantouflette se reveille de nouveau à 4h pour demander son biberon, mais par chance elle se rendort directement après avoir manger et changer la couche

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s