Ces choses dont je m’attendais pas après mon accouchement

Je pense que c’est le bon moment pour parler de ce qui m’a surprise durant ce mois. Alors j’annonce de suite, les points qui vont suivre ne sont que mon humble avis, nous sommes toutes différentes et chacun vit les choses à sa façon. Pour ceux qui me suivent depuis quelques temps, vous connaissez un peu ma philosophie : je prends les choses telles quelles viennent, j’essaie de prendre dans toutes les situations le positif. Et vous savez aussi que j’ai eu une grossesse très cool, un accouchement sympa et un papa très présent dans ce 1er mois – il n’a repris le travail que lundi dernier.

  • On saigne oui, mais pas tant de temps que ça

On commence par le plus glam ! Personnellement, je m’attendais à saigner plus mais moins longtemps. Et encore apparemment je suis une chanceuse les saignements se sont arrêtés environ 3 semaines après, avec une grosse « accalmie » au bout d’une semaine et demi. J’ai utilisé les grosses serviettes uniquement à la mater – et ça m’a bien suffit !

  • L’épisio c’est plus douloureux à la maison qu’à la mater

A la mater, j’étais trop happy ! Moi avoir mal, pfff non non non, tout roulait. Par contre en rentrant à la maison, le désenchantement ! J’étais ravie de voir la sage-femme du PRADO deux jours après ma sortie ! Help meeeeeeeeeeeee ! Sa solution : anti-inflammatoire, doliprane et cicalfate pour cicatriser. Perso, je mettais le cicalfate au frigo pour encore plus de « bonheur » à l’application !

  • La montée de lait

Idem, à la mater, nickel ! Une montée de lait ? Non non non que dalle. En arrivant à la maison, je crois que Miss « Montée de lait » a fait un pacte avec Mme »L’épisio » en arrivant en même temps que les douleurs. Et encore j’avais de la chance, oui mes seins ont triplé de volume, oui ils étaient en béton, oui ils étaient chauds comme une baraque à frites MAIS je n’avais pas mal ! Encore une fois, la Sage-femme du PRADO m’a sauvée ! Sa solution : massage sous la douche, matin et soir, en cercle sur les zones dures et si ça perdure cataplasme de choux.

Je n’ai pas été jusqu’à acheter le choux, je n’avais pas assez de douleur pour m’infliger de sentir le choux toute la journée. Par contre, je remercie la montée de lait, car je sais maintenant que je ne me ferai JAMAIS une augmentation mammaire !

  • Se lever en pleine nuit avec la plus belle des motivations

Chez moi, le sommeil c’est sacré ! Je peux m’engueuler avec mon copain parce qu’il n’a pas respecté mon « petit train du sommeil » en arrivant bruyamment dans la chambre. Cette époque est clairement révolue ! Je me lève facilement à 4h du matin -j’ai de la chance c’est plus souvent 5h30/6h30- pour donner le biberon à ma Pantouflette et me rendormir avec le sourire. Jamais j’aurais pensé que me lever la nuit serait aussi « facile » -je garde les guillemets quand même hein, j’apprécierai quand elle fera de vraies nuits.

  • Retrouver des liens avec des personnes

J’avais fait une liste de naissance, que j’ai partagé sur FB car on me la demandait. Et bien, j’ai été étonné de voir des personnes dont j’aurai jamais pensé m’offrir un petit truc qui s’y trouvait. Du genre mes ex-beaux-parents – je savais qu’on étaient en bon terme mais pas à ce point là, ou un ancien collègue que j’avais embauché 4 mois avant de partir de la société à qui j’avais donné sa chance.

Ça fait plaisir. Je fais partie de ces gens qui aiment bien parfois repenser à des situations ou des personnes et qui se disent que ça sert à rien car ces personnes elles ne pensent plus à vous … Et bien, grâce à cette liste de naissance, je sais qu’ils pensent toujours à moi et en bien en plus. Ça fait chaud au cœur.

  • Le renforcement de notre lien avec le papa

Notre relation a toujours été bonne – avec quelques hauts et bas comme partout – mais la naissance de Pantouflette a ajouté un truc. Un je-ne-sais-quoi qui rajoute une flamme en plus, un émerveillement. J’ai l’impression d’être encore plus amoureuse. J’ai encore plus confiance en nous. Je sais que je peux lui faire confiance quand je suis fatiguée et le voir s’occuper de sa fille me fait fondre. On a le plus beau bébé du monde -forcément- et on l’a fait ensemble !

  • Garder ce petit ventre … l’adorer … et le perdre rapidement derrière

Et oui, nous ne perdons pas notre ventre dès la sortir de bébé et ça c’est bien de le savoir avant. Ça évite de paniquer, de relativiser certaines paroles et d’accepter doucement que bébé est maintenant à coté de nous.

Je vous conseille le livre dont j’ai fait une petite chronique « Mon corps après Bébé » pour bien gérer la remise en place de vos organes -c’est important et parfois on en prend pas la mesure dans notre société de WonderWoman.

Personnellement, je fais partie des chanceuses qui entrait dans leurs pantalons d’avant grossesse 7 jours après l’accouchement. Mais je vais vous avouer que je me trouvais plus jolie dans certaines robes enceintes que maintenant. Une certaine nostalgie me guette …

Et vous qu’est ce qui vous a étonné dans cet « après-accouchement » ? 

kill-todo-list-670x335

Publicités

8 réflexions sur “Ces choses dont je m’attendais pas après mon accouchement

  1. enfancejoyeuse dit :

    Un article sans filtre ! Merci pour ça !
    Je garde l’astuce du cicalfate au frigo 😉
    Je te souhaite de bien profiter de ces moments privilégiés, de ta nouvelle vie de maman et de vos journées en tête à tête 🙂

    J'aime

    • Caroline dit :

      Oui Ca passe vite, meme si sur le moment, j’aurai adoré adoré passé ma journée sous la douche !
      La fatigue est là, j’essaie de prendre soin de mon sommeil en dormant en même temps qu elle et en me couchant tot … je tiens le coup même si je rêve de 9h de sommeil consécutif !

      Aimé par 1 personne

  2. tobemummysite dit :

    C’est marrant, je n’en garde pas du tout les mêmes souvenirs, du post partum. Ici, douleurs d’épisio et montée de lait +++ dès le 2 ème jour! C’était l’enfer, je trouvais mon accouchement sans péri presque plus supportable. L’horreur! Les saignements m’ont aussi déprimée par leur abondance, après il me semble en effet qu’en une semaine ça avait déjà diminué. Au contraire de toi, dès le lendemain, je n’avais plus rien de mon bidon de grossesse et ça m’avait stupéfaite car je ne suis pas super musclée, quoi! Et enfin, j’ai exactement le même vécu concernant ma relation avec le papa, et c’est le plus chouette!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s